smartphones infos informations
 

PRATIQUE

PLUS DE SITES

INFOS MOBILES

Seine-Maritime > Actualités > Coopération internationale > Le Département renouvelle sa coopération avec le Burkina Faso

Le Département renouvelle sa coopération avec le Burkina Faso

Publié le 09/06/2017
Le Département renouvelle sa coopération avec le Burkina Faso
Le Département a renouvelé ce vendredi 9 juin sa coopération avec la communauté de communes du Bam au Burkina Faso. Cette compétence départementale vient enrichir les efforts des associations du département déjà active dans le pays.

Ce vendredi 9 juin, à Rouen, a été signé un nouveau protocole de coopération avec la Communauté de Communes du Bam pour la période 2017/2021. En présence de Pascal Martin, Président du Département de la Seine-Maritime et de Djibrill Tall, Président de la Communauté de Communes du Bam et de Patrick Teissère, Conseiller délégué à l’animation des politiques départementales de relations européennes et de coopération internationale.

Depuis plus de 30 ans, le Département de la Seine-Maritime et la province du Bam, au Burkina Faso, ont développé une démarche de coopération décentralisée. Le précédent protocole de coopération est arrivé à échéance. C’est pourquoi, un nouveau protocole de coopération pour une durée de 4 ans a été signé. Ce protocole s’appuie sur une démarche de consultation des acteurs qui a permis de dresser un bilan des actions menées durant la précédente période, de 2012 à 2016, et d’identifier des priorités pour la programmation de ce nouveau protocole, en prenant en
compte l’évolution du contexte local.
En parallèle du protocole de coopération, document juridique engageant le Département de la Seine-Maritime et la Communauté de Communes du Bam, les acteurs mobilisés dans lacoopération Seine-Maritime / Bam (associations, comités de jumelage, élus locaux, acteurs de l’éducation, de la culture…) ont signé le 8 juin une Charte de la coopération, précisant les valeurs communes et les principes qui doivent guider les actions entreprises.

Cette coopération est organisée sous la forme de trois instances qui assurent le pilotage et la mise en oeuvre de cette démarche :

  • Le conseil consultatif, qui réunit l’ensemble des acteurs associés ;
  • La Commission « Coopération internationale », qui a vocation à débattre des orientations à prendre dans les deux coopérations (avec le Bam et avec le Kef) et étudier les différents dossiers afférents, notamment les demandes de cofinancement ;
  • Le comité de pilotage pour la prise de décisions relatives aux orientations de la coopération

Seine-Maritime / Bam.
Les priorités proposées pour les quatre prochaines années, en adéquation avec les problématiques identifiées par les acteurs de terrain, sont les suivantes :

  • L’accès à l’eau potable et l’assainissement ;
  • L’appui institutionnel (dont le fonctionnement de la Communauté de Communes du Bam, la poursuite des projets de renforcement des finances locales et d’appui au fonctionnement de la police municipale) ;
  • Le renforcement des services sociaux de base dans les domaines de l’éducation et de la santé (électrification solaire et équipements de base) ;
  • L’exploitation aurifère (création d’un observatoire des risques liés à l’exploitation aurifère ; la mise en place d’un site pilote utilisant des méthodes moins nocives pour l’environnement et la sensibilisation de la population aux risques liés à l’activité) ;
  • L’environnement (protection du lac Bam et projets d’éducation au développement dans les collèges Bam de la Seine-Maritime) ;
  • Le développement économique (appui à des initiatives dans le champ de l’agriculture) ;
  • La formation professionnelle.

Les orientations inscrites au protocole de coopération 2017/2021 seront traduites, chaque année, de façon opérationnelle, dans la feuille de route détaillant les actions à mener dans le cadre de la coopération Seine-Maritime/Bam. Le montant prévisionnel des engagements financiers prévus s’élève à 1 000 000€ pour 2017/2021, répartis de la façon suivante : 240 000€ par an pour le Conseil Départemental de la Seine-Maritime et 40 000€ par an
pour la Communauté de Communes du Bam. Par ailleurs, le programme pourra être cofinancé par les différentes familles d’acteursimpliquées dans la relation de coopération décentralisée.

SEINEMARITIME.TV

La rentrée 2017 dans les collèges de la Seine-Maritime

A l'occasion de la rentrée scolaire 2017, Pascal Martin, président du Départemen…
Geopixels 2017
Département
de la Seine-Maritime
Hôtel du Département
Quai Jean Moulin, CS 56101
76101 ROUEN CEDEX
Tel : 02 35 03 55 55