smartphones infos informations
 

PRATIQUE

PLUS DE SITES

INFOS MOBILES

Seine-Maritime > Actualités > Portrait > Portrait de Michel Damade : Collectionneur de véhicules anciens

Portrait de Michel Damade : Collectionneur de véhicules anciens

Publié le 09/11/2015
Portrait de Michel Damade : Collectionneur de véhicules anciens
Dans les locaux de l'ancienne entreprise familiale, le Bois-guillaumais Michel Damade restaure et préserve une riche collection de camions, ainsi qu'une réplique d'un char de la Première Guerre mondiale

Dans les locaux de l'ancienne entreprise familiale, le Bois-guillaumais Michel Damade restaure et préserve une riche collection de camions, ainsi qu'une réplique d'un char de la Première Guerre mondiale

Pendant des années, Michel Damade a entendu cette histoire de la bouche même de son grand-père. « Il nous disait qu’il avait piloté un char pendant la Première Guerre mondiale. On a toujours eu du mal à le croire jusqu’à ce que nous découvrions des photos de famille de lui en tenue ». Ces mots, Michel Damade ne les a jamais oubliés. Et c’est en hommage à cet homme et à tous ceux qui ont vécu ce conflit, dont l’Armistice sera commémoré le 11 novembre prochain, que cet ancien bucheron élagueur a construit de ses propres mains une réplique parfaite d’un char Renault FT17. « J’ai cherché des plans et des photos pour avoir les mêmes dimensions, tous les détails intérieurs et extérieurs. Et de là, je l’ai reproduit à l’identique, en six mois, sans aucun écart. » Sans écart sinon une petite touche personnelle, un nom de baptême plus précisément : l’Adonis, le prénom de son grand-père.

Latil, une histoire de famille aussi. L’histoire aurait pu s’arrêter là, s’il n’y avait pas eu l’autre grande histoire familiale. « Nous sommes bûcherons élagueurs depuis trois générations. Mon grand-père l’était. Et pendant des années, une marque de véhicules a marqué nos trois générations, explique-t-il. Les fameux camions Latil. Ils étaient considérés comme le roi de la forêt dans notre métier. Rien ne l’arrêtait. »
Jusqu’à ce qu’il tapote ses premières recherches sur internet, Michel Damade pensait que cette marque française n’avait consacré ses fabrications qu’aux véhicules tracteurs des forêts. « Je me suis finalement rendu compte qu’il y avait une multitude de camions Latil dans bien des domaines. » Il n’en fallait pas plus pour que Michel Damade constitue une nouvelle collection de véhicules dans son garage. « J’avais déjà collectionné de vieilles voitures avant de les revendre et de consacrer mon temps aux promenades à moto avec mon épouse. Ces recherches m’ont replongé dans le monde des véhicules de collection. » Et l’Histoire a voulu jouer les Michel Damade, n’oubliant aucun détail. Elle rappellera un jour au passionné bois-guillaumais que la fameuse marque française a transporté le char Renault FT17 sur les terres embourbées du premier conflit mondial.

Une collection rare en Seine-Maritime. Derrière de grandes portes qui ouvraient autrefois sur les coulisses de son entreprise d’élagage, Michel Damade lustre, restaure ou répare aujourd’hui une quinzaine de véhicules Latil. Dans ces bâtiments où les odeurs d’huile et de graisse rappellent celles des vieux garages de quartier, le fameux camion de la Première Guerre mondiale, sa remorque et sa réplique de char en sont devenus les pièces maîtresses. A côté de ces bijoux mécaniques, les Latil soignent leurs chromes : des véhicules de transports de blessés, un camion à neige ou encore un tracteur de semi-remorque ont ainsi rejoint le Latil familial, grand roi des forêts. Dans ces lieux veille aussi le syndrome du grand collectionneur. Ça et là, de vieilles pompes à essence ajoutent au décor de ce passionné une petite touche de nostalgie. Plus loin, dans son ancien bureau, des camions-jouets en bois ont remplacé le bureau du directeur.

Une passion voyageuse. Pas question de garder pour autant tous ces précieux trésors mécaniques pour lui. Michel Damade les partage en Normandie, terre qu’il affectionne et qu’il ne quitte que très rarement sinon pour voir son fils dans les Alpes. « Pour tout vous dire, Je n’ai jamais vu la Méditerranée, ni l’Atlantique de ma vie », raconte-t-il avec humour. L’an passé pourtant, Michel Damade a suivi quelques unes de ses plus belles pièces à Toulouse et Montauban, pour le plaisir de partager une passion et part de vie aussi.

SEINEMARITIME.TV

Le défi Géopixels 2017

Que vous ayez l'âme d'un explorateur ou préfériez les randonnées en famille, vou…
Geopixels 2017
Département
de la Seine-Maritime
Hôtel du Département
Quai Jean Moulin, CS 56101
76101 ROUEN CEDEX
Tel : 02 35 03 55 55