smartphones infos informations
 

PRATIQUE

PLUS DE SITES

INFOS MOBILES

Nos actions > Santé / social > Enfance et Famille > Accueil de la petite enfance

Accueil de la petite enfance

Publié le 24/07/2014
Assistante maternelle avec des enfants
Entre la crèche, l'assistant maternel ou la garde à domicile, les parents sont confrontés à un choix parfois difficile de mode de garde.

Pour les aiguiller dans leur choix nous avons recueilli l'avis de deux professionnelles de la petite enfance.

À qui confier son petit dernier ?

« Tout dépend de l'état d'esprit des parents », souligne la psychologue Anne- Marie Jubert. « Pour un bébé jusqu'à l'âge de 18 mois ou 2 ans, l'assistant maternel agréé peut répondre au besoin d'une relation maternante privilégiée.
Par la suite, l'enfant devient avide de découvertes. La crèche offre alors l'environnement idéal pour le préparer à sa future scolarité. »
Pour la puéricultrice Catherine Marc, il est effectivement important « de commencer le plus tôt possible la vie en collectivité. Les locaux des crèches sont adaptés à l'accueil des bambins qui sont placés sous la responsabilité d'un professionnel de la petite enfance. Seul bémol, les horaires ne correspondent pas toujours aux attentes des parents et l'enfant se trouve, par ailleurs, plus exposé au risque de maladies contagieuses. »

À côté des préoccupations éducatives et de la souplesse des horaires, la question du budget oriente également bien souvent le choix des parents. Par exemple, la baby-sitter qui reste au domicile du petit dernier est certainement la formule la plus souple au niveau des horaires mais aussi la plus coûteuse et la moins encadrée puisqu'aucune formation, ni contrôle ne sont requis.

En crèche, les tarifs sont effectivement calculés en fonction du quotient familial. Le coût est par conséquent proportionnel aux revenus et aux charges du foyer qui peut également bénéficier de déductions fi scales. « Au final, il est important d'étudier le projet de vie des parents pour leur enfant », reprend Catherine Marc. « L'essentiel est de se sentir à l'aise avec le mode de garde choisi. Lorsque le bébé arrive en garde, si les parents délèguent leur confiance, il accepte plus facilement la séparation », conclut Anne-Marie Jubert.

 

SEINEMARITIME.TV

Défi Géopixels
Département
de la Seine-Maritime
Hôtel du Département
Quai Jean Moulin, CS 56101
76101 ROUEN CEDEX
Tel : 02 35 03 55 55