Actualités Pour vous +servir Covid-19 : Point de situation
COVID-19 : point de situation
Covid-19 : Point de situation

Covid-19 : Point de situation

Le saviez-vous ? Les Havrais moins taxés

Publié : Il y a 1 mois
©Département de la Seine-Maritime

La Ville du Havre, créée par François 1er en 1517, n’était pas vraiment attrayante à cette époque. C’est pourquoi, le roi de France décida d’exempter ses habitants d’impôts.

Au début des années 1500, les ports de Rouen et de Honfleur deviennent sous-dimensionnés face à l’augmentation du trafic maritime et du tonnage des navires. C’est pourquoi, le 7 février 1517, François Ier donne ordre à Bonnivet, l’amiral de France d’aménager un nouveau port fortifié en Normandie. Le Havre est alors désigné comme ce port, plus grand et pouvant répondre aux opportunités économiques et aux besoins défensifs du royaume. Si son emplacement semblait judicieusement choisi, la ville, appelée alors « Ville Françoise » puis « Havre de Grâce », n'avait aucunes des vertus qui attirent et retiennent les habitants, notamment en raison de ses nombreuses zones marécageuses. Le 8 octobre 1517, alors que le chantier avance, le roi, décide d’accorder pour dix ans une exemption d’impôts à tous ses habitants. Comme Dieppe, ville franche dès 1463, Le Havre se voit exonérée de la taille et de la gabelle. La taille est un impôt direct qui touche les chefs des familles roturières. La gabelle est un impôt sur le sel, denrée indispensable à la conservation des aliments comme le poisson.

En août 1520, le roi visite pour la première fois Le Havre. S’il trouve le chantier du port bien avancé, il est déçu par celui de la ville. Aussi renouvelle-t-il les privilèges urbains, cette fois sans limite de durée, comme le confirment ces lettres patentes de 1522 conservées aux Archives départementales. 

 

« (Nous) avons de nostre plaine science, grace especial, plaine puissance et auctorité royal affranchy et exempté et par ces présentes affranchissons et exemptons à toujours perpétuellement et à jamais ladite ville de Grace de toutes tailles qui seront levées en nostredit royaume (...) et avec ce (...) donnons et octroyons irrévocablement et à perpétuité comme dessus le franc saller pour le fait de la pescherie et en user par eulx sans en payer pour nous ne les nostres aucun droict de gabelle. »

Lettres patentes portant confirmation des privilèges accordés aux habitants du Havre, 12 août 1522.

 

 

 

Si le nom de Ville Françoise a disparu, de même que la désignation de Grâce, les armoiries de la ville du Havre sont aujourd’hui encore ornées d’une salamandre, l’emblème de François Ier. Depuis, la ville a connu une croissance spectaculaire et s’est relevée des bombardements de 1944. La reconstruction, dirigée par Auguste Perret, est une œuvre classée au Patrimoine mondial par l’Unesco et le port créé par François Ier est aujourd’hui l’un des plus important port de commerce de France.

www.archivesdepartementales76.net