Actualités Pour vous +servir Jeunes volontaires pour Paris 2024
Jeunes volontaires pour Paris 2024

Jeunes volontaires pour Paris 2024

Face à la mer, détente et lecture !

Publié : Il y a 14 jours
©Julien Paquin
Aujourd’hui, nous terminons notre balade côtière avec la cabane Lire à la Plage à Yport. Si vous n’y êtes pas encore allés, vous avez jusqu’au 28 août pour venir et vous y reposer tout en lisant gratuitement sur un transat.

Petit village de pêcheurs niché dans une valleuse boisée, Yport a conservé de magnifiques villas bourgeoises qui côtoient les petites maisons de pêcheurs en briques et silex sur la plage et des barques aux couleurs vives qui rappellent la tradition maritime du village.

Et puis durant tout l’été, face à la mer, la cabane Lire à la Plage blanche et bleue, se distingue des autres cabines.

En plein après-midi, le soleil est là, la mer est haute, les baigneurs en profitent pour faire une petite brasse pendant que d’autres se prélassent sur la plage. Et puis il y a ceux qui préfèrent se poser dans un transat de la terrasse de la cabane Lire à la plage avec un livre emprunté auprès des deux saisonnières Emylou et Noa.



C’est donc à ce moment que nous faisons la connaissance de Nelly, 77 ans, habitante du Havre. Elle vient le plus souvent possible à Yport où elle possède une petite résidence secondaire.

Nous la laissons s’installer tranquillement avec le livre qu’elle a choisi parmi tous ceux proposés par la médiathèque départementale.

Nelly s’est prêtée à un petit jeu de questions /réponses pour les lecteurs de notre site internet :



Nelly, aimez-vous lire ?
Oui beaucoup. C’est un vrai bonheur de lire.

Connaissiez-vous l’opération Lire à la plage ?
Oui, je viens à Lire à la Plage dès que c’est ouvert tous les étés depuis des années.
Là, ça ne fait que trois fois que je viens, c’est peu, mais dès que j’arrive et que j’entre dans la cabane, je repère tout de suite des livres qui m’intéressent, surtout ceux sur le patrimoine et le territoire.

Aujourd’hui, quel livre avez-vous choisi ?
J’ai choisi un livre qui s’intitule « La vie rurale en Seine-Maritime ». Je l’avais déjà emprunté. C’est un recueil de photos en noir et blanc avec des légendes très intéressantes sur la vie paysanne essentiellement.

Appréciez-vous le principe des cabanes Lire à la Plage ?
Oh oui, j’apprécie énormément parce qu’on peut s’y reposer et prendre le soleil tout en lisant et s’il fait trop chaud comme les jours de canicule, je viens me réfugier à l’ombre de la cabane.

Lisez-vous souvent ?
Oui, je lis beaucoup. Et j’aime en faire profiter les autres. Depuis plus de 30 ans, j’anime des ateliers lecture/parole en EHPAD, mais malheureusement tout a été suspendu depuis un peu plus de 2 ans et je suis très désemparée.

Quel genre de lecture faisiez-vous aux personnes dans les EHPAD ?
Comme je suis sur Le Havre, je pioche dans des lectures qui concernent le patrimoine normand ou encore la vie quotidienne d’autrefois pour que les personnes puissent en parler après.

Vers quel âge avez-vous reçu ou acheté votre premier livre ?
Alors reçu dans ma jeunesse, je ne sais plus à quel âge, mais je sais qu’il y avait les fameux livres de la bibliothèque rose de la comtesse de Ségur qui m’étaient offerts. Je suis née dans les derniers mois de la guerre, donc autant dire que les moyens n’étaient pas les mêmes qu’aujourd’hui et donc la lecture c’était surtout à l’école. Mais on pouvait tout de même ramener des livres à la maison. Et à mon adolescence, j’ai eu la chance d’habiter juste à côté de la bibliothèque municipale du Havre qui était contiguë au lycée et j’y allais régulièrement donc j’ai pu beaucoup lire.

Quel est votre genre de lecture ?
J’ai eu, lorsque j’étais plus jeune, ma période de roman d’amour à l’anglaise comme Jane Eyre. Et puis je redécouvre tout le temps. En ce moment, je relis du Boris Vian.

Quel livre lisez-vous en ce moment ?
J’ai amené pour mes vacances à Yport plusieurs Romain Gary, notamment « La nuit sera calme ». Je suis très touchée par cet auteur.

Avez-vous un ou plusieurs auteurs préférés ?
Je dirais que Romain Gary arrive en tête mais il y a aussi Victor Hugo, il est incontournable. Quand j’étais adolescente je sautais un petit peu les passages historiques de ses romans mais là je les redécouvre.

Lisez-vous des auteurs plus contemporains ?
Non pas trop. Je suis assez ignare c’est peut-être une conséquence de mon bénévolat puisque je pioche plutôt dans un répertoire plus ancien. Je me tourne pour mes lectures auprès du public en EHPAD vers des auteurs d’écoute facile comme Marcel Pagnol, Alphonse Daudet, ils sont plus accessibles pour des personnes qui ont plus ou moins lu dans leur vie.

Aimez-vous relire un livre que vous avez adoré ?
Ça m’arrive surtout en poésie.

Aimez-vous parler de lecture ?
Mais bien entendu, là je vous en parle très facilement et avec beaucoup de plaisir, et puis de par mon bénévolat forcément. Mais je ne me considère pas comme une lectrice avisée à cause de mon manque de connaissance pour les auteurs actuels.

Avez-vous un endroit préféré pour lire ?
Oui, j’aime lire chez moi tout simplement dans un fauteuil.

Êtes-vous plutôt corne ou marque-page ?
Oh marque page, corner les livres c’est monstrueux. Mes enfants et petits-enfants me faisaient la réflexion il y a quelques jours justement sur le fait que j’en avais beaucoup. Dès que j’achète un livre, le libraire en donne toujours un et je les garde parce qu’ils sont le reflet d’une époque.

Vous êtes plutôt livre papier ou e-book ?
Livre papier peut-être à cause de mon âge. Mais je peux comprendre que des jeunes qui sont nés avec les tablettes en main se tournent vers les e-book. Cela peut peut-être les amener plus tard vers le papier.

Que pensez-vous des adaptions au cinéma ?
Je trouve qu’il y a de belles réussites. Pour les romans de Marcel Pagnol, « La gloire de mon père » ou « Le château de ma mère », par exemple, les adaptations sont réussies.

Et alors, vous préférez voir le film et lire le livre après ou bien lire le livre et voir le film ensuite ?
Dans les deux sens ça ne me dérange pas. Par exemple lorsque j’étais plus jeune, il y a eu « Les Misérables » qui étaient sortis en plusieurs épisodes donc je les ai regardés avant de lire le roman. Il est certain que les livres sont beaucoup plus détaillés que lorsque c’est en film.

Manger et lire en même temps ?
Non, pas en même temps, on pourrait tacher le livre. C’est tellement un délice de manger ou de lire, alors si on cumule les deux c’est gâcher. Il faut savoir étaler les plaisirs dans le temps.

La lecture c’est plutôt dans le silence, avec un fond musical ou peu importe ?
J’aime lire en silence. Ou bien entendu sur la terrasse de la cabane Lire à la plage avec le bruit des vagues.

Vous achetez beaucoup de livres ou vous les empruntez ?
Je dirais que malheureusement j’en achète beaucoup. Par conséquence, ma maison est remplie de livres, il y en a partout. Je les achète aussi en foire à tout ou en vide grenier.

Les avez-vous tous lus ?
Non, car souvent je suis accrochée par le titre ou la couverture qui sont comme des promesses, je lis au dos et hop je craque, je l’achète, je le pose et en repassant devant je relis le titre ça laisse échapper mon imagination, je rêve et c’est comme une promesse. Je les accumule, ma maison en est remplie.

Avez-vous un livre que vous avez vraiment détesté ?
Je n’ai pas du tout aimé « Journal d’un corps » de Daniel Pennac. Je n’ai pas trouvé intéressant l’évocation de toutes ces choses du corps dont on ne parle jamais normalement.

Vous est-il déjà arrivé de lire la fin du livre avant le début ?
Oh non jamais. Ce serait vraiment démolir le travail de l’écrivain.

Votre coup de cœur littéraire ?
Je me répète mais c’est l’auteur Romain Gary avec « Gros-câlin ». J’ai lu ce livre plusieurs fois, il est très touchant, je l’ai même déjà offert. « Le quai de l’oubli » aussi de Philippe Huet, ancien journaliste à Paris Normandie.

Un grand merci à Nelly pour sa gentillesse et pour nous avoir consacrer un peu de son temps.

Cabane Lire à la Plage d’Yport :
Tous les jours de 14h à 19h jusqu’au 28 août.