Actualités Pour vous +servir Seine-MariTEAM76
Seine-MariTEAM76

Seine-MariTEAM76

La saison culturelle 2023 est ouverte !

Publié : Il y a 11 mois
©Julien Paquin
Le 8 mars dernier, le Département de la Seine-Maritime dévoilait la programmation de sa saison culturelle 2023. Cette dernière est une invitation au voyage teintée de l’événement majeur de l’année : l’Armada de Rouen.

Riche de nouveaux événements et de ses marronniers, les sites et musées départementaux vont proposer tout au long de cette année animations, expositions et ateliers pour petits et grands.

“Nous sommes fiers d’annoncer que les jardins de l’abbaye Saint-Georges ainsi que le Parc de Clères ont obtenu le label national des Jardins Remarquables“ a déclaré Bertrand Bellanger, Président du Département. Cette distinction prouve la qualité de ces cadres privilégiés où il fait bon flâner. Et pour attirer les visiteurs, les propositions fleuriront, comme en atteste la sélection suivante ô combien alléchante et pourtant non exhaustive.

Joyaux des méandres de la Seine, l’abbaye de Jumièges accueillera deux expositions de photographie contemporaine. Le nom de la première est en adéquation avec le lieu, puisqu’il s’agit de Ruines - variations photographiques - (24 mars au 21 mai) qui réunira neuf artistes normands autour de ce thème et du paysage.
Elle sera suivie par le Spleen d’Ulysse (7 juin au 31 octobre). L’exposition du journaliste et photographe Nikos Aliagas en résonance avec l’Armada vous emmènera dans un voyage visuel et spirituel.
L’abbaye donnera rendez-vous pour Une nuit à la belle étoile (26 août), avant d’être une nouvelle fois le théâtre de l’ouverture du festival littéraire Terres de Paroles (30 septembre au 8 octobre).

Forts du succès de l’édition 2022, les jardins de l’abbaye Saint-Georges accueilleront la seconde édition de la grande fête des plantes Jardins en éveil (1er et 2 avril). Les saveurs seront le thème de cet événement festif ainsi que de l’exquise exposition Inspirations au potager (17 mars au 17 septembre) du photographe culinaire Franck Hamel.



Le théâtre romain de Lillebonne proposera quant à lui une exposition didactique et pédagogique sur le Théâtre dans l’Antiquité (13 mai au 15 octobre), tandis qu’à Villequier, le musée Victor-Hugo prolonge l’exposition l’Année terrible jusqu’au 24 septembre.

Le château de Martainville – musée des Traditions et Arts normands mettra à l’honneur le costume du XIXe siècle à travers deux expositions : Trésors de collectionneur (15 avril au 17 septembre) et Mon trousseau de mariage (14 octobre au 14 janvier 2024). Une belle occasion de découvrir la mode et les coutumes de nos aïeux.

Le Parc de Clères restituera la résidence de la plasticienne Armelle Normand avec Racines (3 juin au 31 juillet) et proposera avec la commune, les 8 et 9 juillet, le grand événement populaire les Médiévales en Renaissance.



A l’occasion des 150 ans de la naissance de Colette (1873-1954), le Département souhaite rendre hommage à l’écrivaine en proposant dans ses six sites et musées une programmation permettant à un large public de faire connaissance avec ses œuvres et sa personnalité complexe et avant-gardiste. Colette a séjourné à plusieurs reprises en Seine-Maritime et fut notamment envoutée par la beauté du parc de Clères en particulier où elle crut découvrir un paradis terrestre dans un bel automne.
À travers deux séquences, sa vie et son œuvre seront présentées entre le 21 mai et le 1er juillet dans les parcs et jardins des six sites et musées départementaux.

Cette programmation 2023, riche et de qualité, agrémentée des grands temps forts populaires tels Pierres en Lumières, Rendez-vous aux jardins, Lire à la Plage ou encore les Journées européennes du patrimoine, fait honneur au territoire.

“C’est une très, très belle année 2022 que nous avons eu la chance de vivre ensemble, avec ce fil rouge qui nous a accompagnés tout au long de la saison autour du Liban. De beaux rendez-vous ont eu lieu. 255 000 visiteurs se sont rendus dans les sites et musées départementaux. Nous souhaitons tous que l’année 2023 soit encore plus belle “, a conclu Bertrand Bellanger.