Actualités Pour vous +servir Seine-MariTEAM76
Seine-MariTEAM76

Seine-MariTEAM76

La sortie Seinoscope du week-end : Terres de Paroles

Publié : Il y a 20 jours
Du 1er au 8 juin, les bons mots et les belles pages sont à la fête en Seine-Maritime. Le festival bien connu des amateurs de livres revient pour une nouvelle édition métissant littérature, musique, rencontres et performances. Les rendez-vous sont nombreux, variés et situés en différents lieux du territoire, du Havre à Rouen, en passant par l’abbaye de Jumièges.

C’est à un voyage « dans le bain du monde » qu’invite le festival Terres de Paroles en ce début du mois de juin. Traditionnellement programmé en automne, l’évènement se tient cette année aux beaux jours. Toujours aussi ancré en Seine-Maritime, il avance des chiffres d’envergure : cinquante rendez-vous, cent artistes, dix-huit structures accueillantes et près d’une quinzaine de librairies partenaires.
 
Le début du festival a lieu ce week-end à l’abbaye de Jumièges, avec notamment la mise en place d’un village littéraire. Des rencontres avec des noms illustres sont prévues sur les deux jours. Mentionnons, entre autres têtes d’affiches, Yasmina Reza, Laurent Gaudé, Bartabas, Jérôme Garcin, Marie Ndiaye. Samedi soir, le chanteur Dominique A propose une soirée intimiste en compagnie de musiciens jazz. Un ciné-concert dédié à Metropolis, le chef d’œuvre de Fritz Lang, achève la journée afin de s’immerger cette fois dans un bain de science-fiction. Le lendemain, un récital lyrique en hommage à l’auteur Christian Bobin est interprété en l’église de Duclair. Le concert donne à écouter des œuvres de Wagner, Liszt, Malher, Poulenc et Ravel.
 
En ce qui concerne la semaine prochaine, les temps forts ne manquent pas. On trouve parmi eux des lectures, rencontres et même un « jogging littéraire », jeudi 6, à Rouen. Dans la même ville, le lendemain, Fred Duval, scénariste rouennais de BD particulièrement actif sur la scène hexagonale, participe à une lecture à voix haute au musée des Beaux-Arts. La musique joue un rôle important dans la programmation, notamment le mardi 5, via une performance poétique au Havre et un concert au Trianon de Sotteville-lès-Rouen, dans un format poésie-chanson. Vendredi 7, des spectacles sont à voir : le premier, à Dieppe, « L'Art de ne pas dire », un seul en scène joué par Clément Viktorovitch qui questionne le sens des mots dans la parole politique, et le second, au Grand-Quevilly, « Clownstrum », une histoire post-apocalyptique où trois clowns fous, désespérés et grossiers surnagent dans un chaos général.
 
C’est le samedi 8 qui achève le festival et il promet également de belles découvertes. Tout d’abord grâce à une « journée manga », à la médiathèque de Bolbec. De 10h30 à 17h, petits et grands peuvent profiter gratuitement d’un atelier et d’une démonstration de calligraphie japonaise, d’une dégustation de cuisine nippone, d’une mini-conférence et d’une projection d’un film d’animation, « Le Sommet des Dieux ». Pour l’essentiel des festivités toutefois, c’est au Mesnil-sous-Jumièges qu’il faut se rendre. La base de loisirs accueille en effet de nombreux spectacles et ce, en accès libre, de 15h à 21h30. Cirque, théâtre de rue, déambulation sur échasses, animations pour toute la famille et pour finir en apothéose, un grand « Bal Fantastik », où quatre danseurs et deux musiciens donnent le tempo au public et des idées de chorégraphies inspirées du cinéma d’anticipation et d’épouvante du XXe siècle.
 
Toutes les infos pratiques sont à retrouver sur la page Seinoscope de Terres de Paroles 2024.