Vos services Vos élus Vos sorties
AccueilActualités

Poursuite du partenariat culturel avec la Chine

Retour
La commission permanente du 22 janvier 2018 a entériné la signature d’une nouvelle convention avec le Musée Nong Jiang Institute de Canton fixant les modalités de prêt des toutes premières traductions de textes de Victor Hugo en mandarin.
Publié : Il y a 5 mois

Le Maison Vacquerie-Musée Victor Hugo de Villequier, propriété du Département de la Seine-Maritime, mène des partenariats culturels actifs depuis plusieurs années avec la Chine. Rien d’étonnant lorsque l’on connaît la fascination exercée par la Chine sur Victor Hugo qu’il qualifiait de “berceau de toute civilisation”. Toutes sortes de sujets le passionnaient : la politique, l’histoire, les navires, les faïences, la philosophie, la musique, la peinture, la langue, le mobilier… Il s’était même initié à la calligraphie chinoise.

Le Nong Jiang Suo Institute est un musée public chinois de la Ville de Canton. En 2016, une exposition a été organisée par ce musée à Canton qui a réuni 80 000 visiteurs en deux mois. Pour cette occasion, le musée Victor Hugo de Villequier avait prêté une dizaine de dessins réalisés par Victor Hugo, provenant de ses collections.

Ce beau partenariat culturel se poursuit cette année. En effet c’est le tour du Département d’organiser un événement en partenariat avec ses amis chinois. Ainsi, une nouvelle exposition intitulée “Civilisation et Barbarie - Victor Hugo et la culture chinoise” se tiendra du 24 mars au 27 mai 2018 à la Maison Vacquerie-Musée Victor Hugo de Rives-en-Seine. Cette exposition s’appliquera notamment à expliquer les raisons profondes de l’attachement hors norme de la nation chinoise pour Victor Hugo. Ces raisons tiennent essentiellement dans une lettre fameuse écrite en 1860 par l’écrivain : la Lettre au Capitaine Butler dans laquelle il dénonçait avec force le pillage et l’incendie du Palais d’été de l’Empereur de Chine, par des troupes franco-anglaises. Cette destruction constitue aux yeux de la Chine une perte irréparable de son patrimoine culturel, ce qui explique la gratitude sans borne que les Chinois vouent depuis cette époque à celui qui a su dénoncer cet acte de vandalisme.

La commission permanente du 22 janvier 2018 a entériné la signature de la convention fixant les modalités de ce partenariat, notamment le prêt des toutes premières traductions originales (dont les plus anciennes datent de 1905) de textes de Victor Hugo en mandarin par des traducteurs et écrivains chinois.

Aux côtés de ces documents, seront présentées une trentaine de pièces (dessins et céramiques chinoises) ayant appartenu à Victor Hugo et provenant de ses demeures de Paris et Guernesey (dont un chien issu du Salon Rouge de Hautevile House)

L’inauguration de l’exposition “Civilisation et Barbarie - Victor Hugo et la culture chinoise” aura lieu le 24 mars prochain à 14h à la Maison Vacquerie-Musée Victor Hugo en présence notamment de Jean-Pierre Raffarin, Président de la Fondation Prospective et Innovation, de trois membres du Nong Jian Suo Institute ainsi que du Professeur Cheng Zenghou, l’un des plus grands spécialistes de Hugo en Chine, qui a beaucoup œuvré pour la réussite de ce partenariat culturel.