Vos services Institution, élus Vos sorties
AccueilActualités

Sortie historique : la route de l’ivoire et des épices

Retour
Des sorties insolites, sportives, gourmandes, artistiques ou historiques, la Seine-Maritime n’en manque pas. Alors, pendant tout l’été, le Département met en avant une multitude d’escapades possibles. Aujourd’hui voyagez dans le temps, à l’époque de la route de l’ivoire et des épices !
Publié : Il y a 17 jours
Nous sommes à la fin du Moyen-âge. Dans certains ports de la côte normande, d’imposants navires reviennent d’Afrique. Avec l’essor du commerce maritime, leurs cales regorgent de trésors. Et des effluves insolites imprègnent les cambuses des vaisseaux. Ces fragrances guinéennes qui se dégagent sont celles d’épices. Elles fleurent la cannelle, le gingembre, la muscade et bien d’autres arômes encore. Parmi les lourdes caisses déchargées sur les quais figurent aussi des fruits, du bois rare, des herbes et bien sûr, de l’ivoire.
 
À Dieppe, on travaille ce matériau en pièces d’art et le port est toujours en effervescence. Rapidement, d’autres villes émergent dans la course au commerce. À Fécamp, là où Jacques Cœur a établi un comptoir, une liqueur qui fera date est élaborée grâce à un mélange de plantes normandes et d’épices exotiques : la Bénédictine. Mais au jeu du négoce de denrées lointaines, les Portugais excellent. Et pour ne pas leur céder le monopole – tout en établissant une place stratégique face aux Anglais – François 1er fonde Le Havre en 1517. Dès lors, les petites entreprises des marchands d’épices ne connaîtront plus jamais la crise. Et ces denrées fantasques deviendront même des monnaies d’échanges. Le poivre, par exemple, était un symbole de richesse et une expression populaire de l’époque l’illustrait. On disait ainsi “cher comme poivre”. De nos jours, une autre expression provient de ce temps : “payer en espèces”. Car il n’était pas rare de substituer l’argent par des épices – les fameuses “espèces” donc - et notamment ce fameux poivre qui, fort à propos, servait à régler des additions salées.
 
Aujourd’hui, Toutes ces légendes parsèment le parcours de la route de l’ivoire et des épices qui traverse la Seine-Maritime, d’Eu au Havre en passant par Yvetot ou Offranville. Et les lieux à découvrir sont variés : musée, châteaux, parc, églises. Cette route touristique est une escapade dans le temps et autour du monde. Il est possible d’en connaître les étapes et le détail en suivant ce lien.