Vos services Institution, élus Vos sorties
AccueilActualités

Acheminement des masques : le travail de fourmis des agents de la direction de l’Autonomie

Retour
Depuis le 1er avril, les agents de la direction des Routes acheminent des masques à destination du personnel des établissement de santé et médico-sociaux. Ces distributions sont rendues possible grâce au travail sans relâche des agents mobilisés au sein de la direction de l’Autonomie du Conseil Départemental de la Seine-Maritime. 
Publié : Il y a 2 mois
« Il a fallu être réactif ». Le 31 mars, à la veille de la première distribution, Ingrid Saudoyez, coordinatrice des opérations au sein de la direction de l’Autonomie reçoit la première des quatre listes envoyée par l’Agence Régionale de la Santé. Toute l’équipe, composée d’une douzaine d’agents, s’active et entame alors un véritable travail de fourmis. 

Ces listes, ce sont celles qui permettent aux agents de livrer les masques, puisqu’elles recensent tous les établissements de santé et médico-sociaux de la Seine-Maritime, ainsi que leur besoin en masques, dont la quantité est déterminée par l’État. « Ces fichiers n’étaient malheureusement plus à jour et pas exploitables tel quels » explique Ingrid Saudoyez. Les agents des services « Aide et Maintien à Domicile » et « Établissements et Services » ont alors remonté leurs manches afin de comptabiliser, trier et compléter les coordonnées de chaque établissement. « Cela représente environ 450 structures, qui sont à la fois de la compétence du Département, mais aussi de l’ARS puisque les tournées regroupent tous les établissements médico-sociaux du territoire. Nous avons tous passé beaucoup de temps à mettre à jour cette liste afin d’avoir à la fois les bons interlocuteurs et la bonne adresse de livraison ». C’est ainsi que dès le 1er avril, les premières distributions ont pu être effectuées.



Une fois ce travail terminé, la mobilisation des services ne s’arrête pas là. Au quotidien, les agents ont pour mission de mettre à jour les listes qui évoluent en permanence, sur décision de l’État, puis contacter les structures, organiser avec elles les livraisons et regrouper les lieux de distributions pour faciliter le retrait des masques aux professionnels, qui parfois n’ont pas de structures de rattachement, comme c’est le cas pour les aides à domicile. « Le plus dur, c’est de distribuer des masques, sans avoir la capacité d’en donner à tout le monde. Au Département, nous sommes sur le terrain et nous constatons qu’il y a des besoins locaux qui ne sont jusqu’à présent pas comptabilisées sur les listes nationales. Nous faisons remonter ces dysfonctionnements à l'Etat car nous ne possédons aucun autre stock que celui fourni par l’État », explique Ingrid Saudoyez. 

Ce travail de coordination entre les différentes directions départementales a déjà permis l’acheminement de plus de 180 000 masques la première semaine.