Vos services Vos élus Vos sorties
AccueilActualités

Les Départements s'engagent sur la prévention de la radicalisation

Retour
Réunis à Louviers, les 5 présidents normands de Département ont signé un protocole commun de prévention de la radicalisation.
Publié : Il y a 12 jours

Les G5 se suivent mais ne se ressemblent jamais puisque les Présidents normands ont à chaque fois à coeur d'élargir le champ de leurs échanges et de leurs actions à des domaines très divers.

Réunis à Louviers dans l'Eure, le G5 s'est notamment concentré sur le déploiement du Très Haut-Débit et les Présidents normands ont pu comparer les différentes stratégies qui ont été mises en place dans chaque département. Ce déploiement représente un investissement public global (Départements-Régions-EPCI) de plus d'un milliard d'euros.

Lors de leurs échanges, les Présidents des Départements normands, qui cherchent à optimiser leurs actions pour répondre à la demande très forte de leurs territoires, ont décidé de constituer une structure partagée qui va permettre d'évaluer les démarches de modernisation entreprises par chacun d'entre eux.

Autre sujet d'actualité soumis à la réflexion des Présidents, la mutualisation entre les bailleurs sociaux et le projet de loi ELAN (Evolution du Logement de l'Aménagement et du Numérique) qui vise à construire des logements plus vite, moins chers et qui répondent mieux aux enjeux de mixité sociale.

Un groupe de travail unique en France

Les 5 présidents sont en parfaite concordance sur la nécessité d'être acteurs de la prévention de la radicalisation. "Si les services de l'Etat assurent le traitement sécuritaire et judiciaire du problème, la prévention de la radicalisation est devenue l'affaire de tous. La détection de certains changements de comportements doit alerter nos travailleurs sociaux, nos éducateurs de prévention spécialisée, nos agents de l'Aide Sociale à l'Enfance et de la Protection Maternelle et Infantile, nos agents dans les collèges, nos psychologues, infirmiers scolaires etc... Le Département est la collectivité territoriale qui est la plus en contact avec les personnes les plus fragiles et tous nos agents peuvent être amenés à détecter des cas concrets de basculement et jouer un rôle décisif pour la sécurité publique".

En complément des initiatives de l'Etat, les Départements ont donc décidé de signer tous ensemble un protocole qui les engagent sur les échanges de pratiques, les circuits de transmission et d'échange d'informations, la sensibilisation et la formation des acteurs de la prévention de la radicalisation, la sensibilisation des collégiens aux enjeux et risques de la radicalisation, l'évaluation et l'accompagnement des jeunes en voie de radicalisation et de leur famille. Il faut souligner que sur cet enjeu de la prévention de la radicalisation, ce groupe de travail commun entre tous les Départements d'une même région est unique en France.

La prochaine réunion du G5 aura lieu dans le Département de la Manche à l'automne.