Vos services Institution, élus Vos sorties
COVID-19 : Point de situation sur les services départementaux
AccueilActualités

La Seine-Maritime présente au Salon International de l'Agriculture

Retour
Le Département soutient ses agriculteurs et ses producteurs au Salon International de l'Agriculture du 22 février au 1er mars.
Publié : Il y a 1 mois
Le Département, les agriculteurs, les habitants… tous ambassadeurs d’une agriculture forte de sa diversité. 
Depuis 14 ans, le Département de la Seine-Maritime est présent au Salon International de l’Agriculture de Paris. Dans le cadre de la régionalisation, la Région Normandie et les 5 départements (le Calvados, l’Eure, la Manche, l’Orne et la Seine-Maritime) partagent un unique stand normand depuis 4 ans. Le but de cet espace est de regrouper les collectivités territoriales du territoire pour valoriser les producteurs, les agriculteurs et les éleveurs normands. 
Le Département de la Seine-Maritime sera présent du samedi 22 février jusqu’au dimanche 1er mars 2020, de 9h à 19h, au Salon International de l’Agriculture situé au sein de l’espace Normand dans le Hall 3, allée L, à Paris Porte de Versailles.

L'agrilculture en Seine-Maritime en chiffre :














 



La politique agricole du Département de la Seine-Maritime
La nouvelle politique agricole départementale est le fruit d’une longue réflexion et d’une concertation exemplaire. Les échanges entre les élus et les services des 5 Départements normands ont permis de tirer les leçons des expériences passées et des politiques précédentes pour élaborer les dispositifs et mieux ajuster le rôle du Département. Une politique de proximité, plus lisible, plus simple.

Différents principes ont guidé cette réflexion :  Ainsi, le programme d’actions a pour but de soutenir l’amélioration des conditions de travail dans les exploitations, la prévention contre les aléas climatiques, les conditions sanitaires dans les élevages, la valorisation locale des produits agricoles et la protection de l’environnement. 

Une politique équilibrée. La démarche départementale doit permettre de maintenir un équilibre entre l’économie (rentabilité et pérennité), le social (l’écoute de la profession) et le respect de l’environnement.
Un soutien spécifique à l’élevage, le sanitaire, le remplacement.



Dans son programme, le Département a souhaité se repositionner sur :
1. la santé animale,
2. le remplacement des éleveurs pour pérenniser les exploitations,
3. les circuits courts et l’approvisionnement local de la restauration collective à travers Agrilocal notamment,
4. le soutien aux manifestations départementales,
5. la mise en valeur des principales filières locales au Salon International de l’Agriculture à Paris.

Riche de près de 6 500 exploitations, la Seine-Maritime est un véritable département agricole. Les fromages, le Neufchâtel notamment, le lait, le lin (la Seine-Maritime est le premier producteur national) ont fait la réputation de ce territoire et la fierté de ses agriculteurs, de ses éleveurs et de ses habitants. 
Dès 2017, le Département de la Seine-Maritime a mis en place un dispositif permettant d’aider les agriculteurs à acquérir du matériel, notamment dans le but de soulager la pénibilité de leur travail. Ce dispositif est aujourd’hui un succès parce qu’il répond précisément aux besoins et aux préoccupations des agriculteurs et des éleveurs. La Seine-Maritime va ainsi remettre, à l’occasion de ce Salon International de l’agriculture la 1000e subvention aux investissements dans les petits matériels agricoles. 
Accompagner les agriculteurs, c’est également leur permettre de renforcer le lien qui existe avec le consommateur. C’est l’idée de « Mon Panier 76 ». Lancé le 13 février, ce site permet à tout un chacun de trouver, près de chez lui, des exploitants dans une logique de consommation en circuit court. Engagé dans la transition écologique, le Département travaille également à développer cette mise en réseau local dans l’alimentation que l’on fournit aux collégiens ou aux résidents des EHPAD.



Les moments forts du stand de la Seine-Maritime (hall 3, allée L)

Dimanche 23 février 
Des cocktails seront créés par les jeunes de l’IFA Marcel Sauvage à partir des produits présents sur le stand le dimanche. Les visiteurs pourront rencontrer les producteurs et acheter les produits sur le stand de la Seine-Maritime. 
À 11h, le traditionnel concours de race normande se déroulera sur le ring principal dans le Hall 1. Puis à 17h, sur le même hall, ce sera au tour du Prix de la Championne Jeune. 
La Normande est issue de trois races locales de Normandie, rassemblées au XVIIIe siècle : la Cotentine, l’Augeronne et la Cauchoise. Sa robe possède trois couleurs : blanche (ou caille), marron (blonde) et presque noire (bringée). La race normande est aussi caractérisée par une tête blanche avec le plus souvent des tâches autour des yeux (« lunettes ») et au mufle. Elle est la 3e race bovine laitière en effectifs en France, localisée principalement dans le Grand-Ouest. Elle est également très présente dans les régions frontalières. À travers le monde, il existe plusieurs zones d’implantation qui se situent principalement en Amérique du Sud. La Normande est particulièrement connue pour sa double aptitude : sa capacité à produire un lait riche en protéines et une viande au goût remarquable.

Lundi 24 février 
À 11h, les personnalités politiques des cinq départements normands, de la Région Normandie et des Chambres d’agriculture départementales et régionales inaugureront officiellement le stand normand.

Le marché des producteurs 
Pendant toute la durée du Salon International de l’Agriculture, un marché des producteurs rassemble nos producteurs locaux pour une mise en valeur de leurs savoir-faire et de leurs productions. Ces derniers sont invités à faire découvrir leurs produits à travers des démonstrations culinaires et des dégustations. Certains d’entre eux en profitent également pour vendre leurs produits.

Mardi 25 février 

À 11h, le Département vous donne rendez-vous dans l’espace convivialité pour le lancement officiel du site Mon Panier 76. 

Mon Panier 76 est un site internet gratuit permettant aux particuliers de localiser facilement sur une carte les lieux de vente de produits locaux en circuit court près de chez eux. Une nouvelle fois, le Département de la Seine-Maritime souhaite valoriser les circuits courts et soutenir ses agriculteurs : www.monpanier76.fr 


À 14h30, le Département donnera un coup de projecteur sur la 1000e subvention aux petits investissements agricoles. 
Cette aide aux investissements de moins de 10 000€, mise en oeuvre avec le soutien de la Chambre d’Agriculture de la Seine-Maritime, du Groupement de Défense contre la Maladie des Animaux (GDMA) et du PROLAIVIA, concerne les petits investissements matériels dans l’élevage, le maraîchage, l’arboriculture, l’horticulture, la transformation et la commercialisation de produits fermiers, les actions sanitaires, la plantation et la restauration de haies ou encore l’agritourisme.
Cette initiative, lancée en 2017 par le Département de la Seine-Maritime, fait d’ores et déjà des émules dans d’autres départements normands.

Mercredi 26 février 
À 11h, une table ronde sur la « Place et le statut de l’agricultrice » sera organisée dans l’espace convivialité. Autour de Nathalie LECORDIER (Vice-Présidente du Département en charge de l’enfance, la famille, la santé, l’égalité des droits et la prévention spécialisée) et de Patrick CHAUVET (Vice-Président du Département en charge de l’agriculture et de la ruralité) une dizaine d’agricultrices échangeront sur leur quotidien. 
Tout au long de la journée, des chefs de cuisine des collèges du Trait et de Rives-en-Seine feront une animation culinaire en mettant en valeur la démarche locale. Agrilocal 76 est une plateforme internet, simple et gratuite, de mise en relation entre acheteurs de la restauration collective et fournisseurs locaux. 
Enfin, le Laboratoire Départemental d’Analyses 76 sera également mis en lumière.

Jeudi 27 février 
Ce jour, les filières pêche et aquaculture seront à l’honneur avec la présence des cuisiniers du restaurant administratif départemental qui prépareront des dégustations culinaires à partir des produits de la mer. 
512 marins pêcheurs, 139 navires, 2 criées (Fécamp et Dieppe), 4 points de débarquement majeurs (Le Havre, Fécamp, Dieppe et Le Tréport), de multiples petits points de débarquement (Saint-Jouin-Bruneval, Yport, Étretat, Saint-Valéry-en-Caux, Saint- Aubin-sur-Mer, Quiberville…) l’économie de la pêche essentiellement artisanale pèse fortement sur l’activité du littoral de la Seine-Maritime.

Vendredi 28 février 
Grande fête du lin sur le stand du Département avec l’organisation d’animations autour de la filière ainsi qu’un défilé de mode. 

Le lin, une culture locale reconnue mondialement. La Seine-Maritime est le 1er producteur de lin en France. Avec un tiers des surfaces françaises semées de lin, notre département contribue largement aux bons résultats de notre pays qui produit près de la moitié du lin mondial. Cette situation résulte d’un certain savoir-faire et surtout de terres et d’un climat propices (tempéré et humide). Le lin Normand, essentiellement localisé dans le pays de Caux maritime est ainsi reconnu mondialement pour la qualité de sa fibre.

Fibreux et oléagineux, le lin offre une palette de produits qui se prêtent à une large gamme de valorisations. Ses propriétés uniques, son caractère renouvelable et naturel concourent à son intérêt et à son image positive dans toutes ses applications : le textile, le bâtiment, les matériaux composites dans de nombreux secteurs industriels et notamment ceux du sport et du loisir, les pâtes à papier, les panneaux de particules ou encore les tourteaux. 
Une véritable filière en devenir. Au-delà des exploitants agricoles, des artisans et des commerçants, la filière (les teilleurs, les plateformes de commercialisation, les industriels de seconde transformation, les activités support) regroupent en Seine-Maritime une trentaine d’établissements employant près de 800 salariés.