Actualités Pour vous +servir Covid-19 : Point de situation
Covid-19 : Point de situation

Covid-19 : Point de situation

Mon Panier 76 : la ferme-brasserie La Chapelle

Publié : Il y a 20 jours

Chaque vendredi, zoom sur l'une des exploitations de la Seine-Maritime présente sur le site Mon Panier 76, une plateforme élaborée par le Département qui permet d’identifier et de localiser producteurs et points de vente de produits locaux. Cette semaine, c’est au tour de la ferme-brasserie La Chapelle, située à La Chapelle-Saint-Ouen, près de Forges-les-Eaux.

Jeux vidéo (Assassin’s Creed Valhalla), série (Vikings), BD (Thorgal) : aujourd’hui les vikings sont partout ! La richesse de leur mythologie, de leurs légendes et des récits de leurs périples au-delà des mers – ils auraient même  découvert l’Amérique du Nord ! - continuent encore et toujours de fasciner. En Normandie, leur culture est particulièrement présente. On la retrouve même dans des bouteilles de bière, du côté de la Chapelle-Saint-Ouen !

Tout commence en 1997, dans une vieille étable. Dominique Camus, alors technicien chimiste, se lance dans la production de bière. Il utilise des tanks à lait et brasse 700 litres par semaine. Depuis ces débuts modestes, l’affaire a pris une ampleur impressionnante. La gamme d’ambrées, de blondes et de brunes s’est étoffée pour répondre à une demande toujours plus pressante, comme le confirme Céline, secrétaire de la ferme-brasserie. « Aujourd’hui on fait 4 000 litres par jour. Il le faut bien car nous avons 17 bières fermières, toutes brassées avec nos propres céréales et couvrant un rayon de 5 à 11 degrés d’alcool ». Le nom de famille de ces bières ? La Northmæn, en hommage aux « hommes du nord, grâce à qui la bière est apparue en Normandie ».

S’il n’est pas possible de lister ici toutes les productions, certaines viennent plus vite que d’autres à l’esprit de Céline. « On a La Route de Thor, à 6,5 degrés, une IPA blonde avec une base ambrée. Ce type de bière était fait il y a plus de 200 ans pour les longs voyages en mer ! ». Si le concept de modération aurait probablement suscité l’hilarité d’un viking, elle est plus que jamais recommandée pour « La 11 Siècles, une bière rousse à 11 degrés, très parfumée, avec de la coriandre et de l’écorce d’orange douce. Ses notes rondes et subtiles font qu’elle se boit très simplement ! ». Les palais moins audacieux choisiront sans doute la cervoise Yggdrasill qui, « au contraire d’une bière n’a pas de houblon et donc pas d’amertume. Pour qu’elle ait du goût et de l’arôme, on a infusé des feuilles de frênes. Elle fait 5 degrés ».

La ferme-brasserie La Chapelle ne se cantonne pas à produire et vendre de nombreuses bières. En 2002, elle a proposé à ses clients le tout premier whisky normand, baptisé « Thor Boyo ». Contrairement à ce que le jeu de mots pourrait faire craindre, ce single malt de 3 ans d’âge, vieilli en fût de chêne, se caractérise par sa douceur et son goût entremêlant menthe poivrée, gingembre, poires et prunes. Aujourd’hui, d’autres whiskies fermiers ont rejoint les étagères de la Taverne de Thor, le bar de la brasserie. « Il y en a 5 au total, avec des vieillissements différents. Le Sleipnir, un cheval de feu dans la mythologie nordique, a 8 ans d’âge et possède des notes florales et épicées. Ou encore le Kenning, qui  a la particularité d’avoir vieilli pendant 6 ans dans un fût d’acacia ayant contenu dans une première vie un vin de Sauternes. On a alors un rendu plus moelleux et sucré ! ».

La ferme La Chapelle sur le site Mon Panier 76 

Des animations, visites et dégustations sont parfois proposées. Pour connaître les horaires, il faut se rendre à cette page.  

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Et en bonus vidéo : Le pain à la bière