Actualités Pour vous +servir Plan hiver : faire face aux intempéries
Plan hiver : faire face aux intempéries

Plan hiver : faire face aux intempéries

Les zones humides, milieux à protéger

Cet article a plus d'un an et est à considérer comme une archive
©Alan Aubry
La Seine-Maritime est riche en cours d’eau et en zones humides, dont une partie est gérée et valorisée par le Département.
 
La journée mondiale des zones humides sera célébrée demain, pour attirer l’attention sur ces milieux, en raison des pressions qu’ils peuvent subir. En 1986, la France a signé un traité pour s’engager à les préserver. Elles contribuent à l'habitat de nombreuses espèces d'oiseaux sauvages, de reptiles et d’amphibiens, mais aussi au maintien de la qualité de l’eau.

Le Département, le Conservatoire d’Espaces Naturels de Normandie, le Parc Naturel Régional des Boucles de la Seine Normande et l’Agence de l’Eau Seine-Normandie sont quelques-unes des structures qui agissent pour cette sauvegarde. En Seine-Maritime, beaucoup de ces sites parfois classés Espaces Naturels Sensibles (ENS) sont ouverts au public pour qu’il puisse les découvrir.

La préservation de la biodiversité de la flore et de la faune est l’un des enjeux au sein de ces milieux. En Seine-Maritime, le bois de l’Épinay, situé à Forges-les-Eaux, est un ENS de 72 hectares, géré par le Département. Il est traversé par deux vallons humides où coulent la Chevrette et l’Andelle. La mare qui s’y trouve permet la reproduction des batraciens. On y observe aussi des oiseaux spécifiques : le Gros-bec casse-noyaux, par exemple.

Autre lieu, la basse vallée de l’Yères et le plateau du Mont Jolibois, à proximité de Criel-sur-Mer, un site d’un grand intérêt écologique. Plus de 120 oiseaux ont été recensés dans cet ENS de 83 hectares. Les alluvions ont été moins exploités que dans la vallée voisine de la Bresle, d’où la présence de nombreuses mares.

Le Département gère 297 hectares de zones humides et étangs. La Seine-Maritime est l’un des territoires les plus riches de France en cours d’eau. Il en compte pas moins de 70, dont 37 sont des rivières.