Vos services Vos élus Vos sorties
AccueilActualités

Christy, footballeuse et juste milieu

Retour
Du 5 au 24 août, la Bretagne accueille la 9e édition de la Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA. Pour remporter le trophée, l’Équipe de France pourra compter sur l’appui de son milieu axial Christy Gavory, une jeune Oselienne de 20 ans.
Publié : Il y a 2 mois
Cette année 2018 n’a pas seulement vu une seule coupe du monde de football se jouer. Celle des garçons en juillet a bien entendu retenu toutes les attentions mais une autre va avoir lieu dans les jours prochains en France et plus précisément en Bretagne. Elle concerne les équipes nationales U-20. Bien sûr, l’équipe de France participera à la compétition. Qualifiée d’office étant donné son statut de nation organisatrice, elle a multiplié les journées de préparation ces dernières semaines. Une joueuse de l’effectif des « Bleuettes », Christy Gavory, originaire de Seine-Maritime, occupe une place d’importance dans le onze du groupe France : milieu axial défensif. Elle a répondu le mois dernier à quelques questions en amont d’un stage intensif dans le fief de l’équipe tricolore : le Centre National de Football de Clairefontaine.
 
 
 
Comment est née la passion du foot ?
 
Elle date de mes 7 ans. J’allais voir jouer mon frère. À ses entrainements ou aux matchs. Et même si je me suis aussi essayée à d’autres sports, je suis toujours revenue au foot. J’ai tout de suite aimé son côté convivial.  
 
Comment se sont passés les débuts ?
 
Je suis née à Oissel mais j’ai commencé à jouer à St-Etienne-du-Rouvray, en tant que milieu, pas attaquante. En classe de 5e, j’ai été acceptée en sports-études à Rouen, au FCR. Au programme : école toute la journée et à 15h : foot et entrainement pendant 2h.  J’étais la seule fille du groupe. Heureusement, le coach ne faisait pas de différence, ça m’a permis de progresser plus vite.
 
Après, vous avez quitté la Normandie ?
 
Oui, au lycée, je suis allée dans un centre de formation à Liévin, dans le Pas-de-Calais. C’était en internat et cela a duré 3 ans. À présent, je joue à Metz et cela, depuis 3 ans. La saison qui s’est terminée a été très bonne. Nous avons été championnes de D2 et pour 2018/2019, on sera donc en première ligue.
 
Et vous avez été remarquée assez vite par le staff de l’équipe de France.
 
J’y joue depuis les U-16. La sélection se fait toujours de la même manière. Nous sommes 60 filles et nous nous retrouvons à Clairefontaine pour un stage. À la fin, le coach nous fait part de ses décisions et de ses choix. À  ce jour, je compte environ une cinquantaine de sélections au total. Néanmoins, cette année, pour la compétition, j’ai appris que j’étais retenue par Twitter !
 
Comment vous percevez votre rôle et votre façon d’évoluer sur le terrain ?
 
Pour les sensations, j’aime bien avoir le ballon dans les pieds, faire des passes décisives et bien sûr marquer des buts. Je suis une pile et avec mon petit gabarit, je privilégie la technique. Sinon, mon objectif pour plus tard c’est au moins de jouer en D1 et dans une équipe compétitive.
 
Comment appréhendez-vous la coupe du monde qui approche ?
 
Depuis le 23 juillet on est en préparation à Clairefontaine. On a joué en amical contre le Mexique notamment. Le 4 août, la compétition commence sur 4 villes : Concarneau, Dinan-Léhon, Saint-Malo et Vannes. Dans notre groupe, il faudra affronter le Ghana, la Nouvelle-Zélande, les Pays-Bas, que des bonnes équipes !
 
Encore à l’orée d’une prometteuse carrière, Christy compte une ribambelle d’objectifs, de défis et de compétitions. Avec énergie et détermination, elle sait que la balle est dans son camp. Ça tombe bien, la possession de balle c’est souvent la spécialité du milieu axial.
 
Plus d’infos : https://fr.fifa.com/u20womensworldcup/