Vos services Vos élus Vos sorties
AccueilActualités

La nouvelle demi-pension du collège Jean Cocteau inaugurée

Retour
Après 17 mois de travaux, la nouvelle demi-pension du collège Jean Cocteau à Offranville vient d’être inaugurée. Un chantier nécessaire pour accueillir les collégiens dans de meilleures conditions.
Publié : Il y a 6 mois

Lundi 12 février, Pascal Martin, Président du Département de la Seine-Maritime, a inauguré la demi-pension du collège Jean Cocteau d’Offranville, en présence de Nicolas Bertrand, vice-président du Département en charge de la jeunesse et de l’éducation, d’Imelda Vandecandelaere, Maire d’Offranville et Conseillère Départementale du Canton de Dieppe 1, d’André Gautier, Conseiller Départemental du canton de Dieppe 1.

Le collège avait été construit en 1974 et une extension avait été réalisée en 1995/1996 pour permettre d’accueillir 750 élèves. La configuration de certains locaux dont la demi-pension n’était plus aux normes en vigueur et les demi-pensionnaires patientaient à l’extérieur du bâtiment de restauration.

Le Département de la Seine-Maritime a donc décidé de construire une demi-pension d’une capacité d’accueil de 600 personnes, conforme à la réglementation en vigueur et plus accueillante pour les collégiens. Cette nouvelle demi-pension se tient en lieu et place du bâtiment annexe abritant les locaux de l’agent de maintenance, les réserves ainsi que l’abri à vélos et celui des bacs à ordures ménagères. Un sas relie le bâtiment existant à la nouvelle demi-pension.

Dans la continuité de cette opération, les locaux de l’ancienne demi-pension ainsi libérés pourront, après restructuration, accueillir le pôle de vie scolaire, une salle polyvalente et les locaux de l’agent de maintenance.

Le coût de cette opération s’est élevé à 4 290 000 €.

« Chaque jour, un peu plus de 50 000 collégiens des 109 collèges, répartis sur l’ensemble du territoire, sont accueillis dans les meilleures conditions possibles par 1200 agents du Département », précise Pascal Martin.

« La principale mission du Département est de construire et d’entretenir les établissements, c’est pourquoi un « plan ambition collège » a été voté pour les années 2017 à 2024. Il constitue 7 années d’efforts conséquents, un peu plus de 300 millions d’euros financés par l’argent public mais avec comme volonté du conseil départemental de faire de sa politique de l’éducation une priorité absolue, celle qui consiste à donner aux plus jeunes générations les meilleures conditions pour apprendre », ajoute Pascal Martin.