Actualités Pour vous +servir 1 naissance, 1 arbre
1 naissance, 1 arbre

1 naissance, 1 arbre

Première pierre pour la rénovation du collège de Bacqueville-en-Caux

Publié : Il y a 29 jours
©Nicolas Bram

Vendredi 19 février, le Président du Département, Bertrand Bellanger, était au collège Guy-de-Maupassant de Bacqueville-en-Caux, dans le canton de Luneray, pour poser la première pierre de la nouvelle demi-pension et de l’ensemble de la rénovation de l’établissement qui accueille 293 élèves.

Inscrite au Plan Ambition Collèges 2017-2024, c’est un projet ambitieux de reconstruction et de rénovation, d’un montant de 6 millions d’euros au total, dont fait l’objet le collège de Bacqueville-en-Caux. Ce vendredi matin, sous un soleil radieux et les pieds dans la neige, le Président du Département, en compagnie d'Étienne Delarue, maire de la commune, de Chantal Cottereau, vice-présidente du Département déléguée aux Collèges et à la Réussite éducative, et de Vincent Renoux, conseiller départemental du canton de Luneray, en ont posé la première pierre avec une vingtaine d’élèves présents. « Nous sommes très attachés à ce que ce collège continue de se développer, a déclaré Bertrand Bellanger. Pour préparer l’avenir des élèves, permettre leur réussite éducative, il faut des locaux adaptés, garantissant de bonnes conditions de travail aux personnels, et de bonnes conditions d’études pour les enfants… Cela passe notamment par de bons repas, équilibrés. Les cantines scolaires sont des lieux d’éducation au goût et à l’alimentation. On écoute mieux, quand on mange bien. »



Ainsi ce collège, constitué du château Morel classé monument historique, d’un grand parc, d’un gymnase et d’un bâtiment annexe, sera d’ici fin 2025 complété d’une nouvelle cantine scolaire de 625 m2. Les locaux actuels de production de la restauration et le réfectoire des élèves étant exigus, ils ne respectent plus les normes en vigueur. Il s’agit d’une reconstruction de haute qualité environnementale, en phase avec le Plan bâtiment durable du Département, avec l’emploi des matériaux nobles, durables et locaux. À ce chantier, s’ajoute la rénovation des bâtiments et espaces extérieurs, comprenant leur rénovation thermique, la création d’une salle polyvalente, d’un CDI, d’une salle banalisée dédiée à la classe Ulis, d’une extension du préau, ainsi que la revalorisation du parc, accompagnée de nouveaux cheminements et préservant le patrimoine arboricole. C’est un vaste projet, tourné vers l’avenir, conduit par le cabinet d’architectes rouennais : l’Atelier des deux Anges.

Perspectives de la future demi-pension



@Atelier des deux Anges