Vos services Institution, élus Vos sorties
AccueilActualités

Démonstration d'artisanat d'art au château de Martainville

Retour
Le Musée des traditions et arts normands vous propose de vous initier à la dorure à la feuille et à la tapisserie. Deux expertes dans leur domaine vous aideront à percer quelques secrets de leur savoir-faire ancestral les 5 janvier et 2 février prochains.
Publié : Il y a 16 jours
L’une est Meilleur Ouvrier de France, dorure sur bois et Maître artisan en métier d'art. L’autre découvre la tapisserie à l'âge de 15 ans et depuis ne se lasse pas d'exercer son métier. Toutes deux sont de véritables passionnées...

La première, Marie-Pierre Fournier, est installée à Maromme. Elle restaure des pièces rares (Restauration d’un canapé Empire, encoignure en laque de Chine, aigle lutrin XVIIe...) et réalise également des décors, des tableaux et des pièces uniques avec les techniques anciennes de la dorure à la feuille : de l'or 12 à 24 carats un carré d'environ huit centimètres de coté et de deux microns d’épaisseur dont la finesse lui permet d’être coupée et d’épouser la forme du support. Elle vous éclairera sur les différentes techniques utilisées selon le support : la dorure à la détrempe appelée aussi dorure à l’eau et la dorure à la mixtion. La première est utilisée généralement sur bois, elle permet, en raison du travail préalable de préparation (enduits, assiette appelée aussi bolus) des alternances de dorure mate et brunie (polie à la pierre d’agate) qui en font tout le raffinement et l’éclat. La dorure à la mixtion est quant à elle principalement utilisée pour la dorure en extérieur (grilles, statues, coupoles), ou sur d’autres support que le bois, ou pour le décor.

En 2007, Marie-Pierre Fournier a obtenu le titre de Meilleur Ouvrier de France avec la réalisation d'une pièce comportant toutes les difficultés du métier et plus de 600 heures de travail. Peut-être avez vous déjà eu l'occasion d'admirer quelques-unes de ses réalisations à l'abbatiale Saint-Ouen lors de la dernière édition de Collection d'art.

La seconde, Cécile Delage, est également une passionnée. Aujourd'hui installée dans sa boutique atelier à Montigny, elle a suivi un parcours riche d'apprentissages qui a commencé dès l'âge de 15 ans. C'est un stage chez un artisan, alors qu'elle n'est que collégienne, qui déclenchera son envie de devenir tapissière décoratrice. De Saint-Quentin à Caen, elle obtient un CAP de tapissier décorateur ameublement garniture puis un baccalauréat professionnel Artisanat et Métiers d'Art option Tapissier d'Ameublement. Un parcours sans faille, comme le sont souvent ceux des artisans d'art, passionnés par leur métier où la monotonie n'a pas sa place. Passant de la fabrication de rideaux en tissu à la réfection d'un fauteuil club en cuir, Cecile Delage ne se lasse pas de faire et refaire, appréciant tout particulièrement la diversité des matérieux qu'elle utilise pour ses nombreuses réalisations.

Venez découvrir ces métiers d’art au château de Martainville : Tarifs droit d'entrée au musée : 4 € / 3 € (+ 65 ans, groupes à partir de 15 personnes, étudiants).
Entrée gratuite : moins de 26 ans,  personnes handicapées, demandeurs d’emploi et bénéficiaires des minima sociaux, habitants de la commune de Martainville-Epreville, sur présentation d’un justificatif.

Plus d'infos sur le musée des Traditions et Arts normands : www.chateaudemartainville.fr