Actualités Pour vous +servir Covid-19 : Point de situation
COVID-19 : point de situation
Covid-19 : Point de situation

Covid-19 : Point de situation

Le saviez-vous ? L'envoi d'un mail avec une pièce jointe est aussi énergivore qu'une ampoule allumée pendant 24 heures !

Publié : Il y a 18 jours
©Adobe stock

Comparaison aussi étonnante qu'alarmante : les mails envoyés dans une entreprise de 100 salariés pendant un an représentent l'équivalent CO2 de 13 allers-retours Paris-New York. Avec l'aide de l'Ademe (l'Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie) et son guide en ligne "la face cachée du numérique", découvrez quelques conseils.

Cette phrase raisonne aux oreilles de tous : "Il faut imprimer moins pour limiter la consommation de papier et contribuer à lutter contre la déforestation".... Notre quotidien s'est ainsi accoutumé à cumuler les documents téléchargés plutôt que de remplir les tiroirs de papier. Courriers, factures, tickets de caisse, contrats, réclames... les boîtes aux lettres se vident tandis que la mémoire de nos ordinateurs, téléphones, tablettes enflent. Oui mais l'impact sur l'environnement est-il moins nocif ? Longtemps on a cru que le numérique était écologique... Pourtant, selon l'Ademe "le numérique est responsable de 4% des émissions mondiales de gaz à effet de serre et la forte augmentation des usages laisse présager un doublement de cette empreinte carbone d'ici 2025." Ce qui semblait être une solution ne s'avère pas meilleur pour notre environnement. Pas de panique ! En cette période de confinement où le télétravail est favorisé, voici quelques conseils pour limiter l'impact du numérique et adopter quelques nouvelles habitudes.

1/ Limiter les consommations d'énergie

Le saviez-vous ? Les box Internet consomment la moitié de ce que consomme un réfrigérateur familial branché 24 h sur 24 h

Les technologies numériques sont le premier poste de consommation électrique au bureau et le second à la maison. Avec quelques gestes simples, il est possible d'éviter un quart des consommations électriques des équipements informatiques :

  • Ne laissez pas les appareils ou les veilles allumés en permanence. Une heure ou plus d’inactivité éteignez-les et débranchez-les ! Pour une absence moins longue, mettez-les en veille.
  • Fermez le plus souvent possible l'interrupteur d'alimentation de votre box et du récepteur TV (la nuit et pendant la journée si vous n'utilisez ni votre box ni la TV). Le redémarrage prendra quelques minutes.
  • Désactivez les fonctions GPS, Wifi, Bluetooth sur votre téléphone ou votre tablette quand vous ne vous en servez pas, ou mettez-vous en mode “avion”.
  • Désactivez le wifi de votre box dès que vous n'en avez pas l'utilité.
  • Réglez votre ordinateur, et quand c’est possible votre smartphone en mode “économies d’énergie”. Les tablettes sont configurées pour passer en veille très rapidement pour une plus grande autonomie.
  • Branchez vos équipements (ordinateur, imprimante, box...) sur une multiprise munie d'un interrupteur et éteignez-la car vos équipements continuent à consommer tant qu'ils ne sont pas débranchés.

2/ les mails et le stockage des données

Le saviez-vous ? La boite mail est l'un des plus gros contributeurs de la pollution numérique. 

Comment alléger ses mails ?

  • Ciblez les destinataires, nettoyez vos listes de diffusion et supprimez les pièces jointes d'un message auquel vous répondez.
  • Optimisez la taille des fichiers que vous transmettez : fichiers compressés, images et PDF basse définition... Si vous voulez placer un logo dans la signature, transformez le texte et le logo en une seule image basse définition.
  • Pensez à utiliser des sites de dépôt temporaire plutôt que l'envoi en pièce jointe, surtout lorsqu'il y a plusieurs destinataires : les données sont “nettoyées” au bout de quelques jours. De plus, le téléchargement ne se fait que par le destinataire et s’il le souhaite. Pour les fichiers les plus lourds, l'idéal reste la clé USB !
  • Nettoyez régulièrement votre boîte mail et désinscrivez-vous des listes de diffusion qui ne vous intéressent plus.

Recherche web : aller au plus court

  • Tapez directement l'adresse d'un site, utilisez l’historique de vos consultations, créez des favoris dans votre navigateur pour toutes les adresses Internet que vous consultez régulièrement.
  • Utilisez des mots-clés précis et ciblez votre demande pour limiter la sollicitation des serveurs du moteur de recherche. Vous pouvez affiner la recherche en excluant certains mots, en en couplant d’autres, en demandant une formulation exacte, en utilisant la fonction “recherche avancée”...
  • Videz régulièrement le “cache” de votre navigateur.

Le stockage des données

  • Où se fait-il ? Dans les équipements personnels (ordinateur, disque dur externe...) mais aussi de plus en plus sur des serveurs mails et sur le Cloud, ce qui donne l’impression d’avoir accès à un espace de stockage infini et éternel. De grandes quantités de données s’accumulent : documents, vidéos, photos, musique...
  • Ne conservez que ce qui vous est utile, que ce soit en ligne ou sur vos équipements.
  • Stockez et utilisez le maximum de données localement. À chaque stockage et consultation de données sur le Cloud on impose des allers-retours entre utilisateurs et serveurs.
  • Stockez uniquement le nécessaire sur le Cloud : vous vous protégez contre des utilisations indésirables en plus d'alléger les data centers. Sachez que pour garantir leur accessibilité en permanence, vos données sont stockées simultanément sur plusieurs serveurs. Vous pouvez si vous le souhaitez désactiver la synchronisation automatique sur votre smartphone ! Vous éviterez ainsi des consommations d'énergie dues à la mise à jour fréquente des données.

Qu'est-ce qu'un Cloud ?

Le “Cloud” (nuage) est l’ensemble des réseaux, serveurs, unités de stockage... auquel les usagers se connectent via une liaison Internet sécurisée. Il permet le stockage de données (hébergement de photos, de vidéos, de musique, sauvegarde en ligne de fichiers divers) et l’usage d’applications, de services, de logiciels (streaming vidéo, suites bureautiques connectées). Le Cloud permet ainsi d'utiliser des ressources sans les posséder.

3/ Optimiser les impressions

Paradoxalement, le développement du numérique ne s'est pas accompagné d'une diminution de la consommation de papier. Réduire les impressions, c’est faire des économies de papier, et donc d’argent, de matières premières, d'énergie...

  • Imprimez seulement ce qui est utile et quand c’est nécessaire, même s'il peut être préférable d'imprimer certains documents dont la lecture à l'écran prend du temps.
  • Paramétrez l’imprimante : noir et blanc, brouillon, recto-verso, 2 pages par feuille...
  • Utilisez comme brouillon le papier imprimé sur une seule face.
  • Évitez d’imprimer des documents gourmands en encre (aplats de couleur...).
  • Et quand vous imprimez, veillez à utiliser du papier porteur de l'Écolabel Européen, l'Écolabel Nordique ou l'Ange Bleu. Pour les cartouches d'encre, privilégiez l'Écolabel Nordique et l'Ange Bleu.

4/ Recycler

Une fois jetés, les équipements informatiques et de télécommunication deviennent des déchets d’équipements électriques et électroniques dont la collecte et le traitement sont obligatoires. La plupart des matériaux que contiennent ces équipements sont recyclables et réutilisables, voire précieux (or, platine...) ou très rares (tantale, lanthane, néodyme, yttrium...). D'autres sont dangereux pour l’environnement et la santé (plomb, brome, arsenic, chlore, mercure, cadmium...) et doivent être traités en conséquence.

  • Ne conservez pas chez vous vos anciens ordinateurs et téléphones : ils représentent un précieux gisement de matériaux recyclables. On estime que 54 à 113 millions de smartphones dorment dans nos placards. Rapportez-les chez un revendeur en informatique et en téléphonie. Vous pouvez aussi les déposer dans les bornes de collecte situées dans les grandes surfaces ou en déchèterie.

5/ Le numérique en chiffres (données 2018)

  • 8,9 équipements / personne en 2021 en Europe occidentale contre 5,3 en 2016 sur 4
  • 3 français sur 4 ont un smartphone, 98 % des 18-24 ans
  • 5 à 10 h de temps passé chaque semaine à regarder des vidéos et des films sur internet, 14 h / semaine pour les jeunes
  • 10 milliards de téléphones portables vendus dans le monde depuis 2007
  • 89 % des Français utilisent Internet dont 80 % tous les jours, en moyenne 18 h par semaine

Les émissions de gaz à effet de serre générées par le numérique

  • 25 % dues aux data centers
  • 28 % dues aux infrastructures réseau
  • 47 % dues aux équipements des consommateurs (ordinateurs, smartphones, tablettes, objets connectés, GPS...)

Internet au niveau mondial

  • 45 millions de serveurs
  • 800 millions d’équipements réseaux (routeurs, box ADSL...)
  • 15 milliards d’objets connectés en 2018 et 46 milliards attendus en 2030

En 1 heure

  • 8 à 10 milliards de mails échangés (hors spam)
  • 180 millions de recherches Google

15 000 km : c'est la distance moyenne parcourue par une donnée numérique (mail, téléchargement, vidéo, requête web...)

 

Pour en savoir plus et aller plus loin, consultez le guide de l'Ademe