Actualités Pour vous +servir Covid-19 : Point de situation
COVID-19 : point de situation
Covid-19 : Point de situation

Covid-19 : Point de situation

Déchiffrer des lettres : SPIE

Publié : Il y a 1 mois
©Marceau Bellenger

Nouvelle rubrique sur seinemaritime.fr, « Déchiffrer des lettres » décrypte un mot, un acronyme ou une expression. Aujourd’hui, c’est le sigle « SPIE » qui est explicité.

SPIE est le sigle d’un dispositif qui fera très prochainement son apparition en Seine-Maritime : le Service Public de l’Insertion et de l’Emploi. Le principe : aider les bénéficiaires du RSA à retrouver une activité professionnelle le plus rapidement possible.

Dans le cadre de la Stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté, l’État a lancé, fin 2019, un appel à projet pour la mise en place d’un Service Public de l’Insertion et de l’Emploi. En 2020, le Département de la Seine-Maritime y répondait et proposait un projet basé sur une prise en charge renforcée des primo-accédants du Revenu de Solidarité Active (RSA). Celui-ci a été retenu parmi treize autres et son expérimentation devrait débuter mi-février sur l'unité territoriale des Boucles de la Seine, qui compte 14 500 bénéficiaires du RSA.

Pourquoi ?

Le Département a souhaité cibler son action sur ces nouveaux bénéficiaires après avoir constaté qu’une fois entré dans le système RSA, il est difficile d’en sortir. En effet, 47 % des allocataires de cette prestation sont inscrits depuis 5 ans et plus. L’objectif de l’expérimentation du Service Public de l’Insertion et de l’Emploi consiste à offrir aux nouveaux bénéficiaires un accompagnement et un suivi renforcés afin de lui proposer une réinsertion professionnelle rapide et efficace.

Comment ?

Dès leur entrée dans le système RSA, les nouveaux allocataires bénéficieront d’un entretien physique avec un chargé d’orientation et d’appui qui les dirigera vers le parcours le plus adapté à leur profil. Il s’agit d’une nouvelle procédure qui implique également la mise en place de nouveaux parcours vers l’emploi et l’activité, avec le développement d’actions en lien avec le monde de l’entreprise. Ce dispositif s’appuie sur un renforcement de la coordination avec les différents acteurs (Pôle emploi, la mission locale, les entreprises, etc.) afin de fluidifier les parcours des bénéficiaires.

À la suite de cette expérimentation, un bilan national sera dressé et si cela fonctionne, le dispositif sera étendu sur tout le territoire de la Seine-Maritime.