Actualités Pour vous +servir Plan hiver : faire face aux intempéries
Plan hiver : faire face aux intempéries

Plan hiver : faire face aux intempéries

La tourbière d'Heurteauville compte sur les artistes

Publié : Il y a 1 mois
En 2023, le Département poursuivra l’aménagement de cet Espace Naturel Sensible (ENS) et invitera un artiste à y laisser son empreinte. Un appel à projet pour la création et l’installation d’une oeuvre de type land art vient d’être publié par la collectivité.
 
La vallée de la Seine regorge de magnifiques paysages et son cœur renferme un lieu hors du temps. Il existe en effet à Heurteauville un écrin de verdure remarquable. L’activité humaine y était déjà présente en 6 000 avant J.-C. À l’époque gallo-romaine, il fut d’abord utilisé à des fins agricoles et de pâturage, puis exploité pour ses roseaux. L’extraction de la tourbe, pour un usage d’amendements et de combustible, débuta en 1785. Devenu propriétaire de cet ENS en 2005, le Département préserve et valorise les richesses de la tourbière d’Heurteauville. Celle-ci a su traverser les époques jusqu’à se réinventer sous l’impulsion de la collectivité.
 
Première phase
En juin 2020, d’importants travaux débutaient dans le but d’apporter un nouveau souffle à ce cadre exceptionnel, tout en sensibilisant le public à la biodiversité qu’il abrite. Au sol, dans l’eau et dans les airs, la vie est très présente. Plantes, mammifères, mollusques, oiseaux, poissons et insectes trouvent ici un habitat privilégié. 1452 espèces, parmi lesquelles certaines strictement protégées, sont répertoriées sur cet espace de 196 hectares, dont 50 hectares d’étangs de 5 à 6 mètres de profondeur.


 
Le projet de développement écotouristique initié par le Département a été inauguré en juillet 2021. La tourbière est ainsi devenue un lieu de promenade proposant trois sentiers thématiques agrémentés de stations pédagogiques expliquant l’histoire et les spécificités de ce milieu. Les visiteurs découvrent au fil de leurs pas divers équipements en bois s’intégrant de manière harmonieuse dans le paysage. Il est à noter que le chemin principal « La tourbière et ses secrets » ­est accessible aux personnes à mobilité réduite. « Le sentier des oiseaux » et « Au cœur du marais » sont quant à eux en terrain naturel inondable et il est fortement conseillé d’enfiler une paire de bottes en période hivernale. Il faut savoir s’équiper pour profiter pleinement du charme de cette zone humide.


 
Et maintenant ?
La tourbière a déjà bien changé de visage mais le Département entreprendra de nouveaux aménagements en 2023. Ceux-ci seront réalisés sur la partie sud-est de l’ENS et permettront une découverte pédagogique et ludique complémentaire. Diverses réalisations paysagères viendront notamment s’implanter : un verger composé d’essences locales (cerisiers, pêchers, poiriers et pruniers), un labyrinthe de haies fruitières (cassissiers, framboisiers, myrtilliers, groseilliers), surplombé d’un observatoire avec vue sur la zone pâturée, et une mare de 110 m2. Un espace sera pensé pour le pique-nique et un parking sera créé. Le calendrier prévisionnel vise la fin du premier semestre.
 
Pour accompagner cette évolution en y ajoutant une note culturelle, le Département a lancé un appel à projet pour la création d’une œuvre land art. Nul doute que l’histoire, la faune et la flore de la tourbière sauront être une grande source d’inspiration pour les artistes volontaires qui devront candidater avant le 15 février 2023. La création originale devra refléter l’esprit du site et la démarche pourrait favoriser l’inclusion, en invitant par exemple la population locale à y contribuer d’une manière ou d’une autre. Cette partie de l’histoire est à écrire en laissant l’imagination s’exprimer.
 
Le cahier des charges est consultable sur cette page (onglet Culture). Un document à compléter immanquablement par une immersion dans ce milieu naturel pour s’imprégner de la magie des lieux.