Actualités Pour vous +servir Ma Prime Vélo 76
Ma Prime Vélo 76

Ma Prime Vélo 76

Réduire ses déchets, ce n'est pas la mer à boire

Publié : Il y a 2 mois
©Julien Paquin
Aujourd’hui, mardi 26 avril, chaque élève scolarisé en 6e au collège Jean-Delacour de Clères a reçu une gourde réutilisable en métal. Le Département impulse le changement de mode de consommation des jeunes, et cette distribution ne fait que commencer.  
 
Et si un simple geste du quotidien permettait de réduire son impact sur l’environnement ? En offrant une gourde réutilisable à tous les collégiens entrant en 6e, le Département sensibilise les jeunes générations à l’impact des déchets plastiques. Ce sont ainsi 17 000 gourdes qui sont actuellement en cours de distribution dans les collèges publics et privés du territoire participant à l’opération pour l’année 2021/2022.
 
Afin que cette action ait du sens, le Département de la Seine-Maritime a souhaité que chaque collégien recevant sa gourde puisse être sensibilisé à la problématique des déchets plastiques dans le monde. Après avoir remporté un appel à projet, seize éco-délégués du collège Jean-Delacour de Clères ont assisté à des ateliers animés par Benoît Carman, de l’association Cardère, dont la mission est d’agir pour l’éducation à la biodiversité, à l’environnement et au développement durable afin de contribuer à la diffusion d’une culture écocitoyenne. Après avoir visionné plusieurs vidéos, ils ont réalisé un clip de promotion qui sera montré aux élèves de 6e au moment de la distribution. Celui-ci évoque le recyclage, l’économie d’eau, l’impact du plastique sur la biodiversité et prouve l’importance d’utiliser une gourde plutôt qu’une bouteille en plastique jetable.
 
Olivia, 13 ans est ambassadrice du développement durable depuis 2 ans « Je savais que c’était grave, mais pas à ce point. C’est important que nous adoptions tous de nouveaux gestes comme le tri de nos déchets et de nouvelles habitudes d’achats. »
« On a appris que ces 20 dernières années on a doublé la quantité de déchets plastiques et qu’il faut 33 cl de pétrole et 3 litres d’eau pour produire une bouteille en plastique de 0,5 l », raconte Théophile. « Pourtant boire l’eau du robinet ne nous couterait que 2 euros par an, soit presque 200 fois moins cher que l’eau en bouteille. D’autant plus que c’est l’eau qui est la plus contrôlée. La production de plastique engendre de nombreuses menaces pour notre planète : contamination des organismes marins, pollution des sols et des rivières, dégradation des coraux, émission de CO2 et effets sur la santé humaine figurent parmi les dégâts les plus connus », explique Benoît Carman, l’animateur.
 
Pour diminuer cette forme de pollution, des solutions existent : réduire l’utilisation du plastique, favoriser le réemploi et assurer le recyclage des plastiques restants. « La gourde, c’est une super idée, parce qu’au collège ou au sport, on a souvent une bouteille d’eau dans notre sac. La gourde, c’est mieux pour l’environnement. On va contribuer à améliorer le quotidien de tout le monde et on va faire durer plus longtemps les choses. » conclut Olivia.
La Direction des collèges de la Seine-Maritime a commandé 34 000 gourdes pour les deux années à venir, soit un budget de 134 640 €.

Voir la vidéo