Vos services Vos élus Vos sorties
AccueilActualités

Dans un an, l'Armada 2019

Retour
Le 6 juin 2019 débutera l'Armada 2019. Six ans après la dernière édition, découvrez ce que vous réservent déjà les organisateurs pour le 30e anniversaire de l'événement !
Publié : Il y a 6 mois
Dans un an précisément, débutera l’Armada ! Le 6 juin 2019, les plus beaux voiliers du monde retrouveront les quais de Rouen et son public. Une 7e édition qui s’annonce déjà prometteuse au regard des premières informations délivrées par son Président Patrick Herr. « Les nombreux paramètres et signaux qui nous sont donnés aujourd’hui laisse présager une édition exceptionnelle. », explique-t-il.

Les premières révélations sur l’édition 2019. Cette nouvelle Armada a déjà pour les organisateurs une saveur particulière. L’événement fêtera en effet son 30anniversaire, l’année du 75e anniversaire du Débarquement en Normandie. A cette occasion, Rouen sera le départ de la célèbre Tall Ship Race, course internationale de voiliers d’exception.
Côté animations, quelques tendances sont également confirmées. Le défilé des marins en centre-ville de Rouen, la Grande Pagaille du 5 juin, la messe des marins, les concerts et les feux d’artifice quotidien et enfin la Grande Parade du Département de la Seine-Maritime, organisée le long de la Seine lors du retour vers la mer des voiliers.
 
Quid des navires présents ? 30e anniversaire oblige, les organisateurs de l'Armada souhaitent être ambitieux et se mobilisent pour que les plus beaux voiliers du monde soient présents. « Des demandes ont été faites dans une quarantaine de pays », insiste Patrick Herr. Le Kruzensthern honorera ainsi l’Armada de sa présence. Des négociations et des recherches de financements sont aussi en cours pour faire venir l’Hermione. Le Sedov, le plus grand navire école du monde, pourrait également être présent s’il est confirmé qu’il peut baisser ses mâts. Autres participants probables, le Mir, le Dar Mlodziezy, le Dewaruci ou encore un navire algérien, El Mellah, semblent en bonne voie pour venir. En l’absence de la Jeanne d’Arc, navire militaire démantelé depuis la dernière édition et filleul à l’époque de l’événement, c’est une Frégate qui devrait la remplacer. La « Normandie » pourrait en effet devenir la nouvelle filleule de l’Armada avant sa mise en service à l’été 2019. Une édition ambitieux donc et qui s’annonce déjà prometteuse.