Vos services Institution, élus Vos sorties
AccueilActualités

Frelons asiatiques en Seine-Maritime : la sécurité d’abord !

Retour
Espèce exotique envahissante, le frelon asiatique est présent sur notre territoire. Avec le retour du printemps, c’est la période pour redoubler de surveillance et de précaution.
Publié : Il y a 3 mois
Piqûre de rappel : c’est en 2004 que le frelon asiatique a été accidentellement introduit en France. Il ne lui a pas fallu longtemps pour se répandre dans tout le pays et devenir un fléau, désormais récurrent. S’il n’est pas plus dangereux pour l’homme qu’une guêpe, un bourdon ou un frelon « commun », il représente néanmoins un sérieux risque pour les personnes allergiques ou immunodéficientes.
 
Les enfants et les personnes âgées sont aussi une population vulnérable face à cet ennemi qui profite du printemps pour construire des nids primaires. Uniquement occupés par des reines fondatrices de colonie, ils sont leur refuge où elles reprennent des forces après l’hiver, et avant de donner naissances aux futures ouvrières. Cet abri – souvent de petite taille et à faible hauteur - est ensuite abandonné en faveur d’un nid plus grand et plus haut. La période printanière actuelle est donc critique en matière de surveillance et de prévention.
 
Pour lutter contre cette espèce sans prédateur et qui détériore l’apiculture et la biodiversité, le Conseil départemental a entrepris en mars 2019 un plan de lutte collective. Son action, financée à hauteur de 100 000 euros, comprend un dispositif d’aide à la destruction des nids et la mise en place d’une plateforme d’information : www.frelonasiatiques76.fr .
Cette dernière, initiée par l’Etat et mutualisée avec le Département de l’Eure, est gérée par le groupement de défense contre les maladies animales (GDMA) et la fédération régionale de défense contre les organismes nuisibles (FREDON).
Elle répond à toutes les questions et centralise les demandes de destruction de nids. Elle permet ainsi d’orienter le public vers une liste de professionnels agréés qui sauront éliminer les menaces via des méthodes peu impactantes pour la santé et l’environnement. Il est impératif de s’adresser à cette plateforme pour pouvoir bénéficier de la subvention départementale. Une participation aux frais qui s’élève à 30% et plafonnée à 30 €.

Que faire en cas de découverte d’un nid ? Pour en savoir plus sur les frelons asiatiques, le site de l’ARS contient plusieurs documents à télécharger : https://www.normandie.ars.sante.fr/frelon-asiatique-0
D'autres informations sur le dispositif sont à consulter ici