Vos services Vos élus Vos sorties
AccueilActualités

Inauguration du parcours pédagogique du bois de Fécamp

Retour
Jeudi 21 novembre, le nouveau parcours pédagogique du bois de Fécamp, situé sur la commune de Bosc-Guérard-Saint-Adrien, a été inauguré.
Publié : Il y a 13 jours
Propriété du Département de la Seine-Maritime, le bois de Fécamp présente un cadre forestier et paysager propice à une offre pédagogique adaptée aux élèves du primaire du CP au CM2.

Cet itinéraire ludique a été imaginé dans le but de sensibiliser le public à la préservation de notre environnement. 
D’abord expérimenté auprès des élèves, un carnet d’expériences permet aux professeurs de les emmener à la découverte des espèces animales et végétales qui peuplent nos forêts. Un bon exercice pour réviser vos classiques de biologie : qu’est-ce que la photosynthèse ? Comment se reproduisent les plantes ? Des astuces, des expériences, des quiz et des anecdotes sur les animaux sont également à découvrir.

Pourquoi appeler cette forêt, Bois de Fécamp, alors que la cité balnéaire est à près de 80 km de ces lieux ? Il faut remonter dans le temps et parcourir l’histoire de notre département pour en connaître l’origine. Cette forêt appartenait autrefois à la puissante abbaye de Fécamp. Au XIe siècle, l’abbaye, sous la direction de l’abbé Guillaume de Volpiano, bénéficiera de la protection royale, d’un pouvoir étendu et bien sûr de nombreuses possessions, dont ce bois.

Pour beaucoup, une forêt est un ensemble d’arbres, de sentiers et d’animaux. Pourtant chaque forêt est différente. Chaque espèce d’arbre est associée à la composition des sols, à la topographie et au climat, du lieu où il vit. En zone sèche par exemple, certains arbres réduisent la taille de leurs feuilles pour réduire d’autant leur transpiration. Ils augmentent également la taille de leurs racines pour améliorer leur accès à l’eau. Dans nos forêts normandes, d’autres adaptations peuvent être observées. En hiver par exemple, ils perdent leurs feuilles pour mieux se protéger du gel. Seuls les conifères (pin, sapin, etc.) conservent leurs aiguilles, mais les protègent du froid grâce à une fine couche constituée d’un manteau de résine. La vie des arbres dépend aussi des animaux et des insectes. Près de 80 % des espèces terrestres vivent dans les forêts. Grâce à eux, ils peuvent notamment se reproduire. Sans l’abeille ou le papillon par exemple, impossible pour certains arbres de transporter le pollen de fleur en fleur. Sans transport de pollen de fleur en fleur, impossible de faire naître une graine.

Retrouvez le carnet de découverte destiné aux enseignants
Retrouvez le carnet d'expériences destiné aux élèves