Actualités Pour vous +servir Plan hiver : faire face aux intempéries
Plan hiver : faire face aux intempéries

Plan hiver : faire face aux intempéries

Un nouvel accompagnement avec Projet Jeunes76

Publié : Il y a 22 jours
©DR
Le Département soutient les projets mis en oeuvre par les jeunes âgés de 11 à 25 ans pour favoriser leur engagement et les encourager à la prise d’initiatives citoyennes.

Pour 2023, le Département de la Seine-Maritime, la Caisse d’Allocations Familiales (CAF) et la Direction des services départementaux de l'Éducation nationale de la Seine-Maritime s’associent afin de soutenir collectivement des projets portés par les jeunes de 11 à 25 ans.

Ces projets doivent être conçus et imaginés par les jeunes dès leur phase d’élaboration.
Quelles sont les thématiques possibles ? Les réponses sont variées et favorisent pleinement l’émergence d’un large panel d’actions.
  • Démocratie participative,
  • Mobilité et échanges internationaux,
  • Culture,
  • Environnement,
  • Solidarité,
  • Projets humanitaires,
  • Lutte contre l'exclusion et les discriminations,
  • Numérique,
  • Sport,
  • Santé,
  • Valeurs de la République...

Comment en bénéficier ?

Le projet doit être porté, à toutes les étapes, par un collectif de jeunes seinomarins majoritairement âgés de 11 à 25 ans :
- soit avec l’appui d’une structure (association, accueil jeunes, centre social, etc.),
- soit en étant déjà constitué (ou en se constituant) en association loi 1901 ou en Junior association.
 
Ce nouveau dispositif remplace JAVA, acronyme de « Jeunes Actifs dans la Vie Associative ». Pour ceux qui connaissaient cette précédente formule également initiée par le Département, il est à noter que certains critères ont évolué. La tranche d’âge a par exemple été légèrement élargie, mais au-delà de ces différences à la marge, la finalité reste la même. Il s’agit d’épauler les jeunes seinomarins et de leur permettre de concrétiser leurs souhaits.
 
Pour plus d’informations (règlement, formulaire de demande…), rendez-vous sur la page dédiée. Les dossiers présentés lors de la première commission permanente du 11 avril devront notamment être retournés pour le 30 janvier.