Actualités Pour vous +servir Seine-MariTEAM76
Seine-MariTEAM76

Seine-MariTEAM76

La sortie Seinoscope du week-end : le Festival du Film Canadien de Dieppe

Publié : Il y a 11 mois
Jusqu’à dimanche, tous les amateurs du septième art sont invités à Dieppe pour découvrir la richesse du cinéma canadien. Des dizaines de films, courts-métrages et documentaires sont au programme de cette 10e édition recelant bien d’autres surprises.
 
Chaque mercredi, le cinéma américain submerge pour le meilleur et pour le pire les salles obscures de France et du monde entier. Son omniprésence capture ainsi la lumière que méritent d’autres œuvres issues de pays divers et de langues différentes. En premier lieu du voisin canadien, généreux en pépites cinématographiques et possédant la particularité d’un double langage : l’anglais et le québécois. 
 
Le Canada occupe une place spéciale dans les cœurs des habitants dieppois, et pas uniquement via le souvenir du débarquement militaire manqué en août 1942. Le succès du festival confirme cet amour avec ses spectateurs fidèles et toujours plus nombreux à chaque édition. Cette année, ils auront l’embarras du choix avec la programmation dense et variée. Tout d’abord, une compétition officielle proposera plusieurs films, projetés parfois en présence d’acteurs ou de réalisateurs, comme Rosie, par exemple, dont l’histoire tourne autour d’une famille dans le Montréal des années 80. Il ne faudra pas manquer non plus On dirait la planète Mars, comédie dramatique très originale de science-fiction. En ce qui concerne les documentaires, L’ordre secret évoquera une puissante société secrète d’autrefois : l’Ordre de Jacques-Cartier qui, de 1926 à 1965, a infiltré tous les secteurs de la société canadienne et a participé aux luttes sociales et politiques des minorités francophones du Canada.
 
Les organisateurs du festival ont aussi pensé à des entractes. En plus d’un village constitué de chalets hébergeant des vendeurs de produits typiques, de plats ou encore de livres, des soirées dansantes ont lieu vendredi et samedi. Le premier soir, ce sont des danses traditionnelles canadiennes qui sont à l’honneur avec une initiation régie par une « calleuse », dont le rôle est d’assurer le bon déroulement des figures et de garder un rythme fluide et synchronisé entre les danseurs. Ses astuces et conseils se font de manière humoristique à travers des formules telles que « Swignez votre compagnie ! », « Domino, tout le monde a chaud ! » et la très savoureuse « Swigne la bacaisse dans le fond de la boîte à bois ! ».
 
Toutes les infos pratiques figurent sur la page Seinoscope dédiée.