Vos services Vos élus Vos sorties
AccueilActualités

Les mercredis insolites : pourquoi les Normandes se faisaient-elles tirer les cheveux ?

Retour
Tout l’été, la Seine-Maritime vous livre ses secrets : chaque mercredi, découvrez une anecdote sur le département !
Publié : Il y a 13 jours
Et oui, il faut l'avouer, il s'agit là d'une histoire complètement tirée par les cheveux !

Sachez qu'au XVIIIe siècle, la Normandie est la première province française à fournir des cheveux destinés à la confection des perruques, des postiches puis secondairement aux ouvrages et aux bijoux en cheveux. C'est à partir de 1820 que la mode des bijoux en cheveux éclate sous des formes diverses et concerne les femmes de toutes conditions sociales. Les cheveux achetés dans les foires à cheveux étaient travaillés par des artistes bijoutiers et dessinateurs . Travaillés comme du textile, ils sont tissés, tressés, parquetés pour confectionner des bagues, des pendants d’oreilles, des sautoirs ou des bracelets.

Ces bijoux rares d'une grande finesse sont notamment visibles au musées des Arts et Traditions normandes au château de Martainville. Vous pourrez notamment y voir ce bracelet du 19e siècle, en cheveu tressé avec un fermoir en or incisé d’un motif de fleur © Yohann Deslandes

Plus d'infos sur le musée des Arts et traditions normandes