Actualités Pour vous +servir Plan hiver : faire face aux intempéries
Plan hiver : faire face aux intempéries

Plan hiver : faire face aux intempéries

La sortie Seinoscope du week-end : Jardins en éveil

Publié : Il y a 10 mois
©Marceau Bellenger
Samedi 2 et dimanche 3 avril, le Département organise une grande fête des plantes dans les jardins de l’abbaye Saint-Georges à Saint-Martin-de-Boscherville. Alain Baraton, jardinier en chef au château de Versailles, est le parrain des festivités.
 
Main verte ou pas, tout le monde est convié ce week-end à l’abbaye Saint-Georges de Boscherville. Dédié en premier lieu aux plantes, à la botanique et aux cultures, le programme est loin de s’y cantonner exclusivement. On y trouve des concerts, dédicaces de livres, visites, démonstrations et ateliers ouverts au plus grand nombre. Les animations se déroulent en continu de 10h à 18h. Un des temps fort du samedi sera incontestablement le vernissage de l’exposition « Dambourney, les couleurs des plantes indigènes » consacrée au botaniste rouennais qui marqua de son empreinte le XVIIe siècle. Il y aura également une rencontre avec Alain Baraton autour de son ouvrage Dictionnaire amoureux des arbres, suivie d’une séance de dédicaces.
 
 
Avant d’entrer dans les détails, il est important de planter le décor : les jardins de l’abbaye. Reconstitués ces trente dernières années d’après des plans (et non pas des plants) du XVIIe siècle, ils présentent aux visiteurs un potager, un verger et même un labyrinthe végétal. Un écrin idéal donc pour accueillir la première édition de Jardins en éveil, riche de 60 exposants. Ces derniers sont d’une grande variété : pépiniéristes, horticulteurs, rosiéristes, spécialistes de l’alimentation issue du jardin et du potager, acteurs du développement durable ou de la permaculture, professionnels de la décoration florale et des jardins. Tous contribueront à leur manière à la thématique de l’évènement « au fil des couleurs », qui se conjugue harmonieusement à la démarche « Abbaye en couleurs » portée sur le site depuis 2019. Cette mise en beauté a pu se faire via la plantation de 350 000 bulbes de narcisses, crocus et muscaris pour créer une véritable composition paysagère évoquant le souvenir d’œuvres impressionnistes.
 
Toutes les infos pratiques figurent sur la page Seinoscope dédiée.