Vos services Vos élus Vos sorties
AccueilActualités

Pierre Sancinéna, le chasseur Alpine

Retour
Du karting à la formule 3, le jeune coureur automobile Pierre Sancinéna a déjà parcouru un bon bout de chemin. Une route traversée à vive allure et parfois semée d'embûches qu'il contourne avec brio au volant de son Alpine Renault jusqu'à obtenir récemment le GP4 international Cup.
Publié : Il y a 2 mois

Il y a dix ans, c’est le genre de pari qu’aurait pu lancer un bookmaker anglais sur un bout de comptoir. Miser quelques livres sterling sur le retour d’une Alpine sur les chaînes de l’usine de Dieppe, y mettre au volant un pilote local et lui faire gagner un titre européen et international. Il y a dix ans, il aurait fallu être audacieux pour monter les enchères. Pierre Sancinéna, lui, s’est juste contenté d’aller au bout du rêve. à 27 ans, ce pilote originaire de la région rouennaise a non seulement réussi à prendre le volant d’une Alpine, mais il a également remporté le titre de l’Alpine Europa Cup 2018 avant de s’adjuger le GP4 International Cup sur le petit bolide dieppois. Le tout en quelques mois. « J’ai encore du mal à réaliser, insiste-t-il. Il y avait sur la piste de cette course internationale des modèles plus lourds et plus puissants. Des références comme Aston Martin ou Porsche. »

Titre d'exception. En un week-end et trois courses, Pierre Sancinéna a bien failli tout perdre. Une boîte de vitesses qui casse avant les qualifications et trois départs en dernière ligne auraient pu avoir raison de son talent et de son abnégation. « L’Alpine est une formidable voiture. Elle est puissante, mais aussi plus légère que les autres. Ces caractéristiques permettent de moins user les pneus et de remonter au classement pendant les courses. » Pierre s’offre ainsi un titre d’exception à Barhein. Certes, ses longues années d’expérience sur les circuits l’ont aidé. Il y a dix ans, c’est sur un karting qu’il fait ses premiers tours de pistes. Puis il se fait remarquer en Formule 4 puis en Formule 3. « Je termine 3e de ma dernière saison en monoplace, à égalité de points avec Pierre Gasly », explique Pierre Sancinéna.

Homme à tous savoirs faire. Battant sur les circuits, le pilote est aussi un mordu en dehors des paddocks. De ceux qui choisissent leurs études en fonction de leur passion. Alors qu’il use ses gommes de pneus le week-end sur les circuits GP, il passe sa semaine à étudier à l’Insa de Rouen, devient ingénieur en aérodynamisme et intègre Renault Sport. Le tout en gardant un œil sur le retour de la nouvelle Alpine A110. « Je suivais cela de près, raconte le Rouennais. J’ai rencontré le constructeur et nous avons pu avoir une voiture préparée et construire notre équipe. » Une équipe et son fameux numéro 76 qui dès sa première saison l’an passé s’est offert un titre européen. Et comme si chaque planète était alignée pour que le rêve continue, Pierre Sancinéna reprendra la course le 12 avril. En attendant, le champion a lancé sa course aux sponsors.

▶ à voir en vidéo : 76info.net/sancinena