Actualités Pour vous +servir Covid-19 : Point de situation
Covid-19 : Point de situation

Covid-19 : Point de situation

Un nouveau souffle pour la criée de Fécamp

Publié : Il y a 13 jours
©Département de la Seine-Maritime

Actionnaire majoritaire de la nouvelle société d’économie mixte gérant la criée de Fécamp, le Département s’engage aux côtés de partenaires publics et privés pour reprendre et développer l’activité de cet outil de commercialisation.

Elle constitue le premier point de rencontre entre l’offre et la demande, assurant la transparence des transactions et les garanties de paiement. La criée de Fécamp est un lieu incontournable pour les pêcheurs locaux et les acheteurs professionnels à la recherche des meilleurs produits.

Depuis 2011, elle était gérée par une entreprise privée ayant le statut de SARL (Société à responsabilité limitée), dirigée par Yvon Neveu. Ce dernier a récemment décidé de faire valoir ses droits à la retraite mais, malheureusement, aucun repreneur ne s’est manifesté. Propriétaire des ports de pêche de Fécamp, du Havre et du Tréport, le Département a décidé de se jeter à l’eau pour assurer le maintien de la criée et soutenir pleinement l’activité économique maritime.

Mission sauvetage

Après six mois consacrés à l’étude du dossier et au montage du projet, la Société d’économie mixte (SEM) de la Criée de Fécamp - Côte d’Albâtre a été officiellement créée le 14 octobre. De nouveaux panneaux installés sur le bâtiment situé quai Sadi Carnot sont les témoins de ce changement de statut. Détenant 72,5% des parts, le Département est l’actionnaire majoritaire. Six partenaires lui sont associés : la Chambre de Commerce et d’Industrie Seine Estuaire et celle des Hauts-de-France (toutes deux à hauteur de 8,33%), Yvon Neveu (5,56%), Stéphane Savoye (2,77%), la communauté d’agglomération Fécamp Caux Littoral (1,67%) et la Coopérative des Artisans Pêcheurs Associés (0,83%). Sans leur intervention, l’avenir de la criée semblait compromis. Tous ces acteurs ont aujourd’hui à cœur de faire vivre cet outil de commercialisation des produits de la mer au service des professionnels et du territoire.

Des perspectives de développement

À l’occasion du lancement de la SEM, Bertrand Bellanger, président du Département, a rappelé l’attachement de la collectivité à l’activité portuaire. « Notre démarche est résolument volontariste. La criée de Fécamp présente un fort potentiel. 2 562 tonnes ont été débarquées ici en 2019. Chaque année, environ 12 000 tonnes de produits sont comptabilisées sur l’ensemble des trois ports départementaux. Notre objectif est de soutenir les pêcheurs afin qu’ils puissent progresser quantitativement et qualitativement ».

Alain Bazille, vice-président en charge des infrastructures, transports, ports et routes, a notamment annoncé l’objectif de mise en réseau des sites. « Nous prévoyons d’investir dans les années à venir afin de mettre à niveau les équipements. Nous souhaiterions que les pêcheurs du Tréport puissent vendre via la criée de Fécamp de manière à augmenter les ventes ainsi que le panel d'acheteurs. Comme le souligne notre nouvelle identité visuelle, nous visons le cap vers l’excellence ».