Actualités Pour vous +servir Seine-MariTEAM76
Seine-MariTEAM76

Seine-MariTEAM76

Anim'truck : une épicerie solidaire pour lutter contre l'isolement dans les campagnes

Publié : Il y a 5 mois
©Tess Ebeïre
Banque alimentaire, Secours populaire, épicerie solidaire, centre social : les bénévoles de ces structures travaillent d’arrache-pied tout au long de l’année pour aider les personnes en difficulté. Leurs missions, les liens avec le Département et les bénéficiaires sont mis en lumière au cours d’une série d’articles et de podcasts. Aujourd’hui : le centre social l'Atelier et son épicerie solidaire itinérante.

Depuis à peine un an, la camionnette épicerie « Anim’truck » arpente le territoire communautaire Aumale - Blangy-sur-Bresle. Ce véhicule, affrété par le centre social l’Atelier, fait en ce mercredi de décembre une halte dans la commune rurale de Fresnoy-Folny.

Une pluie fine tombe sur ce village de presque 700 âmes situé sur le plateau entre les vallées de l’Yères et de l’Eaulne. Le temps maussade ne décourage pas la poignée de clients de l’« Anim’truck » aujourd’hui stationnée sur la place de la mairie. La camionnette, dont l’achat a été cofinancé par le Département de la Seine-Maritime, déborde de denrées alimentaires et de produits d’hygiène de première nécessité. Maëva Berthe et Benjamin Hardy, tous deux salariés du centre social l’Atelier de Blangy-sur-Bresle, accueillent avec bienveillance les acheteurs du jour.

« Chaque semaine, la camionnette effectue des escales dans trois villages différents : Fresnoy-Folny le mercredi matin, Foucarmont et Le Caule-Sainte-Beuve le jeudi », précise Maëva Berthe. Ce véhicule vient en complément de l’épicerie solidaire que l’Atelier accueille dans ses locaux blangeois. « Lors de ces haltes, on prend le temps de discuter autour d’un café ou lors d’une activité. Ce sont des moments précieux permettant de lutter contre l’isolement social dont souffre de trop nombreux villageois se trouvant en situation de précarité. »

Les clients de l’épicerie ambulante, orientés par les partenaires sociaux de l’association (centres communaux d’action sociale, services sociaux du Département de la Seine-Maritime, etc.), bénéficient d’un tarif solidaire. Le budget alloué mensuellement pour les achats varie en fonction des ressources financières et de la composition du ménage. Interrogée sur l’origine des produits proposés, Maëva Berthe explique : « Tous les mardis, on va récupérer les vivres dans les entrepôts de la Banque alimentaire du Houlme. Nous récupérons également auprès de magasins des denrées alimentaires invendues mais propres à la consommation. Quelques particuliers nous font également des dons ».

En fin de matinée, une fois la petite assemblée dispersée, une cliente souhaite apporter un témoignage. « Je suis seule et je touche le RSA depuis deux ans. J’ai le droit chaque mois à l’équivalent de 25 euros de course. Avec cette somme, je peux faire chaque semaine un plein de provisions avec des produits frais et de qualité. Sans cette aide, avec mes faibles revenus, je ne pourrais pas m’en sortir. » Puis cette personne ajoute : « C’est un lieu de rencontre où je retrouve chaque semaine des habitants de la commune. On peut échanger, se soutenir. On se sent moins seul ». Un récit émouvant qui justifie à lui seul l’existence d’une telle initiative solidaire.

Si vous souhaitez plus d'informations concernant le centre social l'Atelier de Blangy-sur-Bresle, rendez-vous sur sa page Facebook