Actualités Pour vous +servir Seine-MariTEAM76
Seine-MariTEAM76

Seine-MariTEAM76

Au Havre, le Secours populaire mobilisé pour que Noël n'oublie personne !

Publié : Il y a 6 mois
©Tess Ebeïre

Banque alimentaire, Secours populaire, épicerie solidaire, centre social : les bénévoles de ces structures travaillent d’arrache-pied tout au long de l’année pour aider les personnes en difficulté. Leurs missions, les liens avec le Département et les bénéficiaires sont mis en lumière au cours d’une série d’articles et de podcasts. Aujourd’hui : le comité havrais du Secours populaire français.


Avec ses 156 bénévoles, le comité local du Secours populaire français du Havre est mobilisé depuis le mois de décembre pour faire vivre la solidarité pendant cette période des fêtes. Installé dans le quartier de Caucriauville, le comité, un des plus grands de France, rayonne dans toute l’agglomération du Havre. En 2023, il a aidé 8 000 personnes, soit plus de 3 300 familles. Faisant leur la devise de l’association, « Tout ce qui est humain est nôtre », les bénévoles agissent sur tous les fronts de la solidarité. « Notre priorité c’est l’accès aux droits, à tous les droits, précise Véronique Riesco, responsable de l’antenne havraise et retraitée de Pôle emploi. L’alimentation est souvent la première entrée au Secours populaire, mais nous ne sommes pas une banque alimentaire. Notre solidarité s’étend à toutes les injustices humaines et sociales. Nous apportons un soutien sur le plan de la santé, des loisirs, de la culture, de la citoyenneté... »

 
Aussi, toute personne en difficulté peut y trouver : une épicerie solidaire, un vestiaire solidaire, des permanences médicales avec des médecins retraités, des écrivains publics pour accompagner dans toutes les démarches, un accueil loisirs pour s’inscrire à des sorties et des séjours, des cours de français pour les personnes allophones, de l’aide aux devoirs pour les enfants scolarisés en primaire, etc. L’association a même déployé un « SolidariBus » qui sillonne les quartiers et les communes rurales de la pointe de Caux dans le but d’accompagner gratuitement les habitants dans les démarches administratives en ligne.
 

 

Les Pères Noël verts à la rescousse du bonhomme rouge

Si la précarité se vit toute l’année, l’association a bénéficié, en ce moment des fêtes de fin d’année, d’une grande expression de solidarité. Alors que ces fêtes riment pour beaucoup avec joie, cadeaux, famille et vacances… Pour les personnes en difficulté, elles sont le plus souvent synonymes de privations, entrainant une intensification du sentiment d’isolement social et d’exclusion. « Le Père Noël a été très généreux cette année, félicite Véronique Riesco. Nous avons reçu beaucoup de donations, surtout de jouets pour les enfants. Ça fait chaud au cœur. » Parmi ces gros donateurs, on peut citer le HAC qui a fourni des sapins et des places pour les matchs, le syndicat CGT des Dockers, ou encore les librairies La Galerne et Les 400 coups. Tout cela a permis à l’association d’organiser, samedi 16 janvier, le traditionnel rendez-vous des « Pères Noël verts ». Le temps d’un après-midi, plus de 150 enfants accompagnés de leur famille ont assisté gratuitement à un spectacle de Noël de la compagnie Tadam !, suivi d’un moment convivial au cours duquel les bénévoles ont distribué à chacun une peluche et un livre. En outre, depuis début décembre, les familles bénéficiaires peuvent également venir collecter des jouets et des livres pour leurs enfants. Certains sont neufs, d’autres d’occasions, mais tous sont soigneusement triés et présentés par l’équipe de bénévoles.
« L’objectif en cette période est de faire en sorte que Noël n’oublie personne », souligne Véronique. Et cela passe aussi par les étudiants. « Les étudiants sont une de nos grandes préoccupations, témoigne-t-elle. Ils sont de plus en plus nombreux à solliciter le Secours populaire, affectés par les hausses de prix, celle des frais de scolarité, ou encore les problèmes de logement. » En 2023, 470 étudiantes ont été accueillis par l’association qui, outre l’aide alimentaire et celle vestimentaire, leur propose des sorties et des temps de convivialité. Aujourd’hui, mercredi 27 décembre, le comité organise d’ailleurs une journée festive pour les étudiants, au Pôle Simone-Veil, place Danton au Havre. Au programme : ateliers culinaires autour de recettes festives et activité escalade pour 24 étudiants. « Ça leur permet de créer du lien et leur donne une bouffée d’air », estime Véronique.




Cependant, la secrétaire du comité havrais se projette déjà en 2024 et ne cache pas ses inquiétudes. Selon le baromètre de la pauvreté 2023, réalisé par le Secours populaire, un Français sur trois n’a pas toujours les moyens de manger trois repas par jour. « La situation économique se complexifie et se tend de plus en plus, constate Véronique Riesco. Nous recevons de plus en plus de familles monoparentales et de salariés à faibles revenus, alors que dans le même temps l’aide alimentaire s’amenuise : moins 30% cette année ! Cela est dû au développement des paniers « anti-gaspi » dans la grande distribution, qui sont autant moins de dons pour nos associations. À cela, s’ajoute l’inflation qui devient intenable et la baisse du Fonds européen d’aide aux démunis. »
Malgré les soutiens et subventions apportés par les collectivités - comme le Département qui a permis cette année, l’acquisition d’un camion réfrigéré pour le transport des produits frais - le comité est contraint de déployer beaucoup d’efforts pour obtenir des recettes : braderies, foires aux livres, spectacles, ou encore, ce mois de décembre, emballages de cadeaux dans les centres commerciaux. Pour cela, le comité peut compter sur l’engagement de ses bénévoles : 156 - dont 45 nouveaux cette année ! - qui assurent au total 35 000 heures de présence par an.


 

Si vous souhaitez également rejoindre le Secours populaire, rendez-vous sur le site de l'association. Si vous résidez dans l’agglomération havraise, vous pouvez contacter directement le comité local, situé 10 allée Georges-Politzer au Havre, au 02 35 45 73 69. Plus d’infos.