Actualités Pour vous +servir Plan hiver : faire face aux intempéries
Plan hiver : faire face aux intempéries

Plan hiver : faire face aux intempéries

Voir la vie en grand pour mieux comprendre les enfants

Publié : Il y a 1 mois
©Prévent'Eure
Le foyer familial cache bien des dangers. Pour sensibiliser les parents, futurs parents et les professionnels de la petite enfance, l’Hôtel du Département accueillera une journée d’animation ludo-pédagogique « Maison géante » mercredi 21 décembre de 10h à 17h. Un rendez-vous gratuit et très instructif.
 
Qu’il s’agisse d’une maison ou d’un appartement, le logement est généralement considéré comme un cocon pour chaque membre de la famille. Pourtant, il incarne aussi un terrain potentiellement dangereux. Pour les tout-petits et les enfants, de nombreux risques souvent insoupçonnés se cachent dans chaque pièce. 80 % des accidents qui touchent les 0-4 ans se produisent ainsi à l’intérieur même de nos maisons. Ces situations représentent 61 % des accidents de la vie courante (12 000 morts par an) et constituent la première cause de mortalité des enfants de moins de 15 ans.
 
Une sensibilisation disproportionnée
Pour éviter le drame sans toutefois tomber dans la psychose, quelques mesures préventives simples, la vigilance parentale et l’éducation des bons gestes dès le plus jeune âge s’imposent naturellement. Pour prendre pleinement conscience des pièges et menaces, il est nécessaire d’adopter le point de vue des enfants. Pour cela, rien de plus simple : l’humain ne pouvant pas être miniaturisé, c’est l’environnement dans lequel il évolue quotidiennement qui doit grandir pour garantir une immersion totale et marquer les esprits. Le pôle prévention de la Fédération ADMR 76 (Aide à Domicile en Milieu Rural) organise en ce sens une journée de prévention avec un outil atypique, la « Maison géante », mercredi 21 décembre de 10h à 17h.


 
Dans celle-ci, les adultes se sentiront tout petits pour mieux déceler toutes les sources d’insécurité. Le mobilier et les objets installés au sein de l’espace Bérégovoy à l’Hôtel du Département à Rouen ne manqueront pas de surprendre les visiteurs attendus. Une gazinière sur laquelle chauffe une casserole, une table où sont posés couverts, verre, bouteille et médicaments, une chaise, un fer à repasser, des aérosols, une prise, un WC avec un adaptateur, un pot et d’autres éléments paraitront tout droit sortis du film Chérie, j'ai rétréci les gosses sorti en 1989. Les dimensions ont été doublées et le poids a été multiplié par six. Ainsi, les parents, futurs parents et professionnels de la petite enfance parcourront ce lieu en se retrouvant dans la peau d’un enfant de 2 ans. Sur un format ludique et pédagogique, il s’agit de voir l’environnement familier en adoptant un regard tout à fait différent. Tous les obstacles seront passés en revue. Afin de permettre aux parents de participer sereinement à cette action de prévention, une chasse aux dangers sera organisée par un animateur dédié pour les enfants de 3 à 10 ans. Quatre décors seront proposés (cuisine, salle de bain, salon, jardin) pour y identifier les risques réels et potentiels.
 
Un message à répéter
Nathalie Lecordier, vice-présidente du Département en charge de l’enfance, de la famille, de la santé et de l’égalité des droits, ouvrira l’événement initié par l’ADMR 76. Cette journée de prévention a reçu l’appui du comité de financeurs associant l'ensemble des partenaires institutionnels du Département : l'Agence Régionale de Santé, la Mutualité Sociale Agricole, l’Éducation Nationale, la Direction Départementale du Travail et des Solidarités et la Caisse d’Allocations Familiales 76. Ce projet s’inscrit directement dans les orientations de la politique des 1000 premiers jours, pour accompagner les parents dans leur rôle auprès de leurs enfants et pour renforcer les actions de prévention intégrées aux dispositifs de service à domicile et d’intervention sociale au sein des familles fragilisées.


 
Outre ce décor immersif mettant principalement en lumière les risques domestiques et la psychomotricité de l’enfant, la compréhension des syndromes à risques (bébé secoué et/ou alcoolémie fœtale) seront également au programme. L’ADMR 76 avait organisé une action similaire à Criel-sur-Mer en début d’année et clôture 2022 avec ce rendez-vous rouennais. En 2023, de nouvelles rencontres seront très certainement organisées afin de couvrir l’ensemble du territoire seinomarin divisé en cinq Unités Territoriales d’Action Sociale (UTAS).