Actualités Pour vous +servir Seine-MariTEAM76
Seine-MariTEAM76

Seine-MariTEAM76

Une belle journée S'HANDIfférence !

Publié : Il y a 10 jours
©Benoît Pradier
Hier, mardi 4 juin, la 7e édition de la journée sportive S’HANDIfférence s’est déroulée à l’IDEFHI de Canteleu. Un grand moment de sport pour tous, qui a réuni pas moins de 1 000 participants.
 
Piloté par le Comité olympique et sportif de la Seine-Maritime (CDOS 76), avec le soutien du Département et des services de l'État, cette journée a chaque année pour objectif de sensibiliser aux handicaps et de faire découvrir différentes pratiques sportives en mixité et à tous types de handicaps. Après 850 participants en 2023, l’édition 2024 comptabilise près 1 000 inscrits. « Cette année, on bat des records, se félicite Géraldine Leprévost, responsable de la commission Sport&Handicap du CDOS 76. Pour cette édition, nous avions 953 inscrits et près de 200 personnes sur liste d’attente. Ce sont 300 enfants des écoles de Canteleu et des environs, en classes de CM1, CM2 et 6e, et plus de 650 personnes en situation de handicap, enfants et adultes, en provenance de toute la Seine-Maritime. Cette année, la moyenne d’âge est très jeune, autour de 25 ans. »

Atelier tennis. ©Benoît Pradier
Résultat : le parc de l’IDEFHI (institut départemental de l'enfance, de la famille et du handicap pour l'insertion), pourtant immense avec près de 65 hectares, n’a pas désempli de toute la journée. D’autant que toutes les conditions étaient réunies pour une belle manifestation. Sous un soleil chaud et radieux, une cinquantaine d’ateliers sportifs ainsi qu’un village des partenaires, composé d’une dizaine de stands, ont accueilli les visiteurs. Pour cela, plus de 250 bénévoles et éducateurs étaient mobilisés. Au programme : athlétisme, basket-ball, baseball, badminton, équitation, aviron indoor, golf, lutte, judo, tennis, tir à l’arc ou encore escalade, tir laser et jeux de cécité… Mais aussi solidarités, partages et festivités. « Au début, j’appréhendais l’événement, mais finalement, c’est vraiment chouette et bien organisé, sourit Carole, éducatrice à l’IME (institut médico-éducatif) de l’IDEFHI de Canteleu, venue avec un groupe d’enfants déficients intellectuels, âgés de 9 à 13 ans. Dans des fauteuils roulants, ils participent à un atelier de parcours en relais. « Les enfants sont très contents, poursuit l’éducatrice. Ça leur permet de découvrir plein de sports, de voir par exemple ce que cela fait d’être en fauteuil. C’est vraiment une ouverture pour eux. »  
 
Balade en joëlette proposée par l'association Sportee. ©Benoît Pradier
À quelques mètres, un autre atelier, proposé par l’association Sportee, enthousiasme les visiteurs : il s’agit de parcours en joëlette et en hippocampe, des fauteuils tout terrain. « C’est la troisième année que nous participons, et toujours contents d’être là, confie Guillaume Auber, président de Sportee. Nous sommes là pour faire découvrir ces deux modes de déplacement adaptés qui permettent aux personnes qui n’en ont pas la possibilité de participer à des randonnées ou à des courses et des trails. Ça plait beaucoup ! Les gens viennent curieux au début puis se prennent vite au jeu. »
 
« L’objectif est aussi de montrer que sport et handicap c’est possible, explique Géraldine Leprévost, et d’inciter les associations et les clubs sportifs à ouvrir la pratique aux personnes en situation de handicap. » En Seine-Maritime, plus de 200 clubs sont aujourd’hui labellisés Sport&Handicap. Un nombre qui augmente année après année. Aussi, en cette année des Jeux de Paris 2024, l’occasion était belle pour donner un nouvel élan au sport inclusif. Les valeurs olympiques - tels que l’amitié et le respect - et les valeurs paralympiques - la détermination, l’égalité, l’inspiration et le courage - constituaient le fil rouge de cette journée. Un concours de dessins et d’épreuves sportives a d’ailleurs permis à 60 participants de remporter des places pour assister aux Jeux Paralympiques.

Concours de fresques sur le thème des Jeux paralympiques. ©Julien Paquin Prise de parole de Séverine Gest, vice-présidente en chagre de la jeunesse et des sports, lors de l'annonce des résultats du concours. ©Julien Paquin