Actualités Pour vous +servir Seine-MariTEAM76
Seine-MariTEAM76

Seine-MariTEAM76

Les JO 2024 animent déjà la Seine-Maritime

Publié : Il y a 9 mois
©Julien Paquin
Fin juin, Amina Zidani, membre de la Seine-MariTEAM76, décrochait son billet pour les Jeux Olympiques de Paris 2024. Dans un autre domaine, l’équipe de France d’escrime s’entraîne du 11 au 16 juillet au dojo départemental de Forges-les-Eaux, centre de préparation aux Jeux.
 
Depuis maintenant plus d’un an, le Département accompagne une sélection d’athlètes au potentiel prometteur, rêvant d’accéder aux Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024. Cette équipe de choc répond au nom de Seine-MariTEAM76. Elle était initialement constituée d’une vingtaine de sportifs de haut niveau, masculins et féminins. Depuis quelques mois, la famille s’est agrandie avec l’intégration de six nouvelles recrues. Jade et Naïs Gillet, les sœurs plongeuses licenciées aux Vikings de Rouen, ont décidé de faire le grand saut. Les cyclistes Matis Louvel et Alexis Gougeard ont rejoint le peloton. Louis Pruvost, rameur pratiquant l’aviron au Club Nautique et Athlétique de Rouen, est dans le même bateau. La polyvalente Léonie Cambours, heptathlète et pentahlète du Stade Sottevillais 76, est aussi de la course.
 
S’illustrant dans 13 disciplines différentes (athlétisme, gymnastique, voile, badminton...), ces 26 athlètes ont été sélectionnés pour leur engagement, leurs résultats et leur ancrage local, par un comité technique spécifique associant le Département, l’État et le mouvement olympique et sportif. Les forces vives de cette équipe bénéficient du soutien actif de la collectivité pour préparer les épreuves dans des conditions optimales et se font les porte-parole des valeurs olympiques à l’échelle du territoire, allant à la rencontre de publics variés. Plusieurs membres ont par exemple participé à la journée dédiée au sport sur le stand du Département lors de l’Armada. Loïc Samen, champion de France 2021 de lutte gréco-romaine, est quant à lui intervenu lors de la séance plénière du Conseil des collégiens.


 
En dehors de ce rôle de représentation, chacun s’entraîne dur pour atteindre l’objectif JO. Et la première à transformer le rêve en réalité s’appelle Amina Zidani ! La boxeuse du Havre âgée de 29 ans a décroché sa qualification pour Paris 2024 à l'issue d'une victoire 5 points à 0, mercredi 28 juin. Elle affrontait alors l'Azerbaïdjanaise Mahsati Hamzayeva, dans la catégorie des -57 kg en quart de finale des Jeux européens à Cracovie en Pologne. Quelques jours plus tard, dimanche 2 juillet, elle battait la Bulgare Zvetlana Staneva en finale, remportant le premier titre international de sa carrière. Tous les espoirs sont permis pour cette fidèle de la Don’t Panik Team où elle est licenciée depuis ses débuts. À n’en pas douter, d’autres compères de la Seine-MariTEAM76 seront à ses côtés l’an prochain.


 
Quand ce n’est pas ce collectif qui fait parler de lui, ce sont les équipements sportifs qui font déjà vibrer l’esprit des JO. Le gymnase départemental handisport Georges Hébert situé à Canteleu et le dojo départemental de Forges-les-Eaux sont des centres de préparation aux Jeux. Et en ce moment même, l’activité bat son plein au dojo. L’équipe de France d’escrime s’entraîne à Forges du 11 au 16 juillet. Antonio Meffé, maître d’armes du club Aqua Ferro Escrime et conseiller technique fédéral de la région Normandie, accueille une délégation de 74 personnes. « Il s’agit d’un stage terminal de préparation avant les championnats du Monde. Il y a beaucoup d’invités sur le plateau car l’équipe B qui participera aux championnats du Monde universitaires est également présente. L’objectif est de procéder aux derniers réglages avant ces épreuves. Il n’y a pas de journée type au programme, cela s’organise en fonction des groupes puisque nous recevons des hommes et des dames aux trois armes : épée, fleuret et sabre. Il va y avoir de la préparation physique et mentale avec de la musculation, des leçons… mais aussi des créneaux indispensables de relâche. » Rodé à l’exercice, Antonio Meffé ne se met pas la pression et prend plaisir à organiser cette venue. « J’ai l’habitude de gérer car les meilleurs escrimeurs viennent ici depuis de nombreuses années. Cela remonte à la préparation des JO d’Athènes qui avaient lieu en 2004. Ça prouve la qualité de l’accueil et des installations sportives mises à disposition. Si cela est devenue une sorte de tradition, c’est aussi grâce aux partenaires de longue date : la Ville pour son gymnase, le Département pour son dojo mais aussi le Domaine de Forges qui nous garantit des tarifs préférentiels pour l’hébergement de la délégation. »

©Antonio Meffé