Actualités Pour vous +servir Covid-19 : Point de situation
Covid-19 : Point de situation

Covid-19 : Point de situation

Téléportez-vous en Antarctique avec Matthieu Tordeur !

Publié : Il y a 5 mois
Le 13 janvier 2019, Matthieu Tordeur atteignait le pôle Sud et mettait un terme à une véritable épopée soutenue notamment par le Département de la Seine-Maritime. Les chiffres de son voyage donnaient le vertige : 5 semaines de marche sur skis glissant à travers 1 130 kilomètres, avec des températures pouvant aller jusqu’à moins 30 degrés.
En achevant son périple, il devenait le premier français et – à 27 ans - le plus jeune au monde, à réussir une expédition de la côte du continent Antarctique jusqu’au pôle Sud, en solitaire. Et ce, sans assistance (pas de voile de traction) et en autonomie totale (pas de ravitaillement).

Confiné dehors, au milieu des froides et pâles étendues, il gardait néanmoins le contact avec le monde extérieur grâce à une modeste connexion internet. Les photos qu’il envoyait permettaient d’être aux premières loges et de vivre l’aventure à ses côtés. Mais c’était sans compter un autre atout technologique dans son traineau : une caméra fonctionnant à 360°.  Et c’est depuis quelques jours que ses enregistrements sont visibles à travers un mini-documentaire en réalité virtuelle et en libre accès.

Pour connaître ce sentiment d’immersion totale, nul besoin de posséder un casque ou un matériel dernier cri. Comme l’explique Matthieu, « il vous suffit de glisser votre doigt sur l’écran de votre smartphone ou votre souris sur votre ordinateur, pour se déplacer dans la vidéo ». En utilisant ici le verbe « déplacer », il n’est évidemment pas question d’aller à un moment donné de la vidéo mais de littéralement changer le point de vue en temps réel. Cela procure ainsi au spectateur une vision à la première personne. Et de cette façon, on peut profiter du paysage derrière soi alors qu’une seconde auparavant, Matthieu, face caméra, se confiait sur les difficultés rencontrés en chemin. Le regard peut ainsi se perdre aussi bien à l’est qu’à l’ouest, dans toutes les directions, pendant que Matthieu, ne perdant jamais le nord, progresse ver le pôle Sud, « la dernière frontière de la Terre ».

La vidéo a été mise en ligne il y a quelques jours. Et les retours du public sur les réseaux sociaux sont élogieux. Au-delà de l’exploit humain, le grand air, l’immensité et l’appel d’un périlleux lointain captivent d’autant plus en cette période de confinement. Un contexte surréaliste à double titre pour un explorateur : comment rester immobilisé pour une période indéterminée quand on est de nature nomade et aventurière?  S’il a des astuces à partager (à cette adresse), Matthieu a des journées bien remplies, « j’occupe mon temps en continuant de travailler. Je donne des webinar (NDR : conférences) en ligne à des entreprises sur les thématiques du dépassement de soi, de l’isolement et du confinement. Je poursuis aussi l’écriture de mon récit à paraitre chez Robert Laffont à la fin de l’année. »
 
Et à la question de savoir si une prochaine destination est déjà à l’étude, Matthieu l’assure, « il n’y en a pas encore de programmée à ce jour. J’aime bien les déserts d’une manière générale qu’ils soient polaires, chauds ou maritimes. Mais je ne sais pas encore où je me dirigerai, ni comment et pourquoi. Ce qui est certain en revanche, c’est qu’il y aura d’autres aventures, d’autres expéditions. » En attendant, Matthieu se consacre donc à l’écrit et voyage, bien au chaud, dans ses souvenirs.
 
 À la conquête du pôle Sud » (10 min), sur YouTube et Facebook