Actualités Pour vous +servir Plan hiver : faire face aux intempéries
Plan hiver : faire face aux intempéries

Plan hiver : faire face aux intempéries

La VéloCauchoise ou Entre Seine et mer à vélo : quel itinéraire choisirez-vous ?

Publié : Il y a 6 mois
©Mathieu Deshayes
La balade à vélo continue ! Nul besoin de maillot jaune ou vert y participer, il suffit juste de lire cet article qui vous aidera à choisir entre les deux véloroutes les plus récentes.
 
On le sait, en Seine-Maritime, le vélo est traité comme une petite reine. Un des premiers arguments qui l’atteste est le développement continuel des chemins cyclotouristiques favorisant cette mobilité douce. Parmi les derniers parcours réalisés en date on trouve ainsi les itinéraires Entre Seine et mer à vélo et la VéloCauchoise.
 
Le premier commence à Veulettes-sur-Mer et s’achève à Rives-en-Seine. D’une distance de 56 kilomètres, il permet d’apprécier les falaises de la côte d’Albâtre, les plateaux du pays de Caux et la vallée de la Seine. Le début du périple est marqué par la voie verte menant à Cany-Barville. Il continue sur une portion de la Véloroute du Lin, ancienne voie ferrée constellée d’escales culturelles :  le musée Jacques-Émile-Blanche à Offranville, le monument aux morts dédié aux soldats canadiens débarqués en août 1942 à Pourville, ou encore le Palais Bénédictine à Fécamp. En ce qui concerne la fin de l’itinéraire Entre Seine et mer à vélo, elle offre un vrai panorama de verdure avec le Val au Cesne, un site naturel classé de près de 1 000 hectares et un passage par l’abbaye de Saint-Wandrille-Rançon.
 
La VéloCauchoise est l’autre parcours sur lequel se pencher. Il s’amorce à Fécamp et se termine à Lillebonne. Des villes promettant d’attirer les amateurs d’histoires et de légendes, la première étant la Cité des Ducs de Normandie et la seconde étant une réelle cité datant de l’Antiquité. Rappelons que le théâtre romain de cette ville est un des édifices antiques de spectacle les plus étendus et les mieux conservés du nord de la France. Toutefois, avant d’y parvenir et de compléter les 50 kilomètres de l’ensemble, il conviendra de considérer dans toute sa richesse le patrimoine du pays de Caux, notamment via ses traditions textiles et linières, ses vergers ou encore ses clos-masures.
 
Finalement une seule solution s’impose pour ne pas se tromper : réaliser les deux itinéraires !
 
Plus d’informations :
 
Entre Seine et mer à vélo 
La Vélocauchoise