Actualités Pour vous +servir Mon kit bioéthanol 76
Mon kit bioéthanol 76

Mon kit bioéthanol 76

Un jardin créatif et surprenant

Publié : Il y a 1 mois
©Grégory Caille
Les jardins fleurissant aux quatre coins de la Seine-Maritime se suivent et ne se ressemblent pas. Façonné au fil des ans par Marie Leblon, Le Crapaud à trois pattes situé à Lucy dévoile de nombreuses surprises cachées au sein de ses différents espaces.
 
Le nom d’un lieu peut donner envie de le découvrir pour diverses raisons. À Lucy, petite commune au nord de Neufchâtel-en-Bray, Le Crapaud à trois pattes suscite naturellement la curiosité. Quel est donc cet animal estropié ? Pour le savoir, il suffit de franchir la grille de la propriété. Bizarrement, point d’amphibien à l’arrivée, mais un étrange marsupial zébré accueille le visiteur. Lorsque Marie Leblon, créatrice et jardinière de ce cadre enchanteur, est affairée, ce kangourou vous salue et encaisse dans sa poche ventrale le montant demandé pour la découverte. « C’est un système basé sur la confiance qui fonctionne très bien. Les gens jouent le jeu et laissent parfois même un petit pourboire en repartant », sourit Marie Leblon.


 
 « C’est la sixième année que j’ouvre au public et ce n’était pas du tout prémédité. Cela fait bientôt 38 ans que j’habite ici. Il n’y avait autour que des pâtures avec des vaches, et de magnifiques arbres tricentenaires. J’ai réalisé de nombreuses plantations et imaginé plusieurs espaces pour mon plaisir personnel. Mes proches et diverses rencontres m’ont incité à partager le fruit de mon travail », précise Marie avec beaucoup d’humilité. Le lieu vaut incontestablement le détour, comme le confirment les deux labels qu’il arbore : « jardin remarquable » et « arbres remarquables ». Artiste dans l’âme, Marie Leblon a été chorégraphe et sculptrice. Entre douceur et rigueur, reliefs et courbes, son jardin est à son image et reflète son parcours. Ce poème à ciel ouvert est une composition musicale, un ballet et une sculpture du vivant où tout est question de rythme, d’équilibre et d’harmonie.


 
Devant la maison, le premier espace permet la rencontre avec le fameux crapaud. « C’est l’une de mes sculptures. Ce symbole Feng Shui apporte prospérité et richesse ; pour moi, c’est avant tout la capacité à s’émerveiller qu’il offre. » À l’arrière, en accédant à un deuxième espace, le visiteur fait connaissance avec le tilleul, le noyer et le hêtre pourpre dont l’âge et la beauté subliment le jardin. En passant par une porte végétale haute, le jardin d’enfants se présente. Un rosier lierre s’épanouit dans un cerisier frappé par la foudre, une gloriette aux fruits rouges invite à la gourmandise. Rescapés d’un ancien manège, un bateau et un avion attendent leurs petits passagers qui seront propulsés par des bras adultes, tandis qu’un camion à fraises est stationné près du portique. Des alcôves de buis se dressent autour de cette aire de jeux créée à la naissance de la première petite-fille de Marie Leblon, voilà 28 ans.


 
En ressortant par la porte basse, le branchage du majestueux tilleul forme un tipi naturel. Un nouvel espace fait ensuite honneur aux plantations les plus diverses. Fruitiers, herbes aromatiques, arbres, arbustes, fleurs offrent une palette de couleurs, hauteurs et volumes, rehaussée de structures sphériques et autres créations artistiques réalisées par la propriétaire et les divers intervenants accueillis régulièrement sur place. « Tout l’entretien est naturel et je cherche à valoriser chaque sujet, même mort. Ces rondins de bois escaladés par les enfants proviennent d’un frêne malade qui a été abattu. » Le hêtre gisant à côté n’a pas été débité et de grandes fourmis blanches parcourent son tronc pour lui rendre un dernier hommage. Il convient de les regarder de près pour voir leur corps composé de cuillères.


 
Direction le dernier espace, le jardin des arbres, pour un bucolique cheminement dans les hautes herbes. Le vent y crée une mélodie enrichie par les sons des insectes et oiseaux y élisant domicile. De nombreuses œuvres d’art s’y nichent également au sein de virgules dessinées au sol par l’effet de la tonte, ou de manière plus discrète, tels des mirages intriguant le visiteur. Arrivé au centre du cirque, la guide se retourne et invite à la contemplation. « Rien ne dérange l’œil depuis ce point de vue. Le pays de Bray fait ici complétement partie du jardin. »


 
Tout au long de la visite qu’elle assure, Marie Leblon est elle-même sous le charme et ne se lasse jamais d’arpenter son terrain. Celui-ci évolue toujours car les plantations continuent. Ses trois filles et ses quatre petits-enfants peuvent être fiers du royaume qu’elle a créé. « Je suis même arrière-grand-mère depuis peu de temps », ajoute-t-elle avec le sourire, tout en servant un rafraîchissant sirop de menthe confectionné par ses soins avec sa production locale. Goûté et approuvé pour terminer sur une note délicatement sucrée.
 
Les arts s’invitent chaque été au Crapaud qui sera ouvert jusqu’au 15 octobre. Retrouvez toutes les infos pratiques (horaires, tarifs, animations…) sur son site.