Vos services Vos élus Vos sorties
AccueilActualités

Une médaille de bronze pour les flageurs havrais

Retour
Le week-end dernier, les Français se sont illustrés à Jérusalem en remportant les 3e et 5e places aux championnats d’Europe de Flag football. Des joueuses et joueurs sélectionnés et entraînés par le Havrais David Aze qui nous éclaire sur ce sport peu connu du grand public et revient sur cette performance de l’équipe de France.
Publié : Il y a 9 jours
Connaissez-vous le Flag football ? Ce sport d’équipe, variante douce du football américain est, il est vrai, peu connu dans notre pays. Et pourtant... A l’heure où l’on favorise la mixité et où l’on fustige la violence dans le sport, cette discipline née aux Etats-Unis dans les années 20 mérite que l’on s’y intéresse davantage. « Le flag a été imaginé par des professeurs d’éducation physique qui souhaitaient enseigner les règles du football américain mais sans les contacts physiques jugés trop violents pour des enfants et avec un matériel réduit. Ils ont donc remplacé les placages par l’arrachage d’un flag (drapeau) accroché au niveau de la ceinture, ce qui ne nécessitait pas de porter un équipement de protection », précise David Aze, entraîneur de l’équipe de France et des Salamandres du Havre et multi médaillé dans la discipline (Champion du monde (7x7) en 2004 / Médaille de bronze de la Coupe du monde (5x5) en 2004 / Champion du Monde (5x5) en 2006).

Sa dernière médaille, David ne l’attendait pas aussi rapidement. « Nous avons eu à peine deux mois pour nous préparer. » En effet, absents des championnats internationaux depuis cinq ans pour des problèmes de comportement, c’est l’obstination d’un joueur de Pau qui a convaincu la Fédération Française de Flag de constituer une équipe représentant la France à trois mois des championnats d’Europe. David Aze accepte le challenge et sélectionne 15 joueurs et 12 joueuses. Le premier défi a été de réunir les fonds nécessaires. « Les joueurs et leurs familles ont participé, nous avons lancé des cagnottes en ligne et sollicité des sponsors et les collectivités pour réunir suffisamment d’argent pour payer le matériel, le voyage et l’inscription à la compétition ».

Après deux mois d’entraînement intensif où vivacité, rapidité et reflexes, les trois qualités essentielles pour être un bon « flageur » sont mises à rude épreuve, les équipes Françaises masculine et féminine entrent dans la compétition face à 11 autres pays européens dont certains à forte renommée dans la discipline tels que le Danemark et l’Autriche, champion d’Europe en titre.
 
Si le flag est un sport où filles et garçons foulent ensemble le terrain, les compétitions internationales n’autorisent pas les équipes mixtes. C’est donc chacune et chacun de leur côté que les Français se sont illustrés dans la compétition. Les filles sont arrivées à la 5e place après s’être inclinées devant la Grande-Bretagne en ¼ de finale et l’équipe masculine remporte la médaille de bronze en battant l’équipe d’Israël après une défaite contre le Danemark en ½ finale.
 
Ces résultats motivent l’entraîneur havrais qui, tout juste revenus de Jérusalem, se projette déjà bien plus au nord, au Danemark, vainqueur de la compétition cette année devant l’Italie et où se dérouleront les championnats du monde l’année prochaine.

Et pourquoi pas un jour les JO ? En attendant que le flag football intègre les disciplines olympiques, David Aze regrette que ce sport, qui nécessite peu d’équipement et promeut les valeurs de la non-violence et de la mixité, ne soit pas plus enseigné dans les écoles et collèges de notre pays. « C’est un sport très accessible qui nécessite peu de matériel. Il suffit de 15 ceintures de flag et d’un ballon. De plus, il permet de faire jouer ensemble à la fois des filles et des garçons et des enfants d’âges différents. » conclut-il.
 
Et la médaille de Bronze de l’équipe de France favorisera sans aucun doute le flag football à s’inviter de plus en plus dans les cours de récré.
 
Plus d’infos :