smartphones infos informations
 

PRATIQUE

PLUS DE SITES

INFOS MOBILES

CRED 76

Accéder a la version malvoyants

Citoyenneté | Lutte contre les discriminations | De la discrimination au harcèlement le théâtre au service du mieux-vivre ensemble

MENU
Rechercher

Rubrique
Porteur du projet
Préambule Mode d'emploi Citoyenneté Environnement Culture Découverte des métiers Immersion linguistique Lieux de diffusion – Festivals Et aussi... Autres dispositifs

De la discrimination au harcèlement le théâtre au service du mieux-vivre ensemble

Télécharger la fiche Agrandir la taille du texte Réduire la taille du texte

PORTEUR DU PROJET
Safran Collectif (Le)

INTERVENANT(S) Karine PRETERRE et Thomas ROLLIN
NIVEAU(X) CONCERNÉ(S)
6ème à la 4ème
NOMBRE D’ÉLÈVES CONCERNÉS Une classe entière (possibilité de mettre en place deux parcours simultanés dans un même établissement)
COUT GLOBAL DU PARCOURS 1 200 €
(hors frais de déplacement de l’intervenant : frais pour un véhicule si plus de 15km de Rouen)
NOMBRE DE PARCOURS / AN 8
ÉQUIPEMENTS NÉCESSAIRES Une salle de classe + un téléviseur ou un vidéo-projecteur sur place la troisième journée.
DISPONIBILITÉ DE L’INTERVENANT septembre à juin.
COORDONNÉES DE L’OPÉRATEUR
Thomas ROLLIN au 0675877221
11 rue des Hallettes
76000 Rouen
Tél. 02 35 15 02 10 / 06 75 87 72 21
throllin@gmail.com

RÉSUMÉ
Le terme harceler vient de l’ancien français herser (tourmenter, malmener la terre avec une herse afin d'en détruire les mottes). Le harcèlement se définit comme une violence répétée qui peut être verbale, physique ou psychologique. Il se fonde sur le rejet de la différence et la stigmatisation de certaines caractéristiques. Les risques de harcèlement sont plus grands en fin d'école primaire et au collège. Le harcèlement, souvent banalisé, a pourtant des conséquences graves sur les victimes et les auteurs : absentéisme, décrochage scolaire, sentiment de mal être, dépression, conduites suicidaires. Une étude révèle que 10% des élèves français (700 000) subissent des actes de harcèlement.
OBJECTIFS
Travailler sur les notions de discrimination, de stigmatisation, d’arbitraire et de harcèlement.
Favoriser l’empathie au sein du groupe classe.
Exprimer théâtralement sa relation à l’autre.
Evaluer sa capacité à résister face à une injustice.
Favoriser l’esprit critique de l’élève par un débat.
INTERVENTIONS : 10 heures
Temps de découverte et de pratique : 8 heures
Temps de synthèse : 2 heures
Les deux interventions se déroulent sur trois jours différents espacés dans le temps.
1ère intervention : Une leçon de discrimination
Cette forme théâtralisée s’inspire d’une expérience fondée sur les recherches de deux sociologues (Henri Tajfel et John Turner) qui ont étudié les échanges et les tensions pouvant exister au sein d’un groupe.
Jour 1 / L’approche – 2 heures
Deux faux experts du Laboratoire International de Recherche sur l’Evolution Humaine (LIREH) débarquent un jour au collège. Ils arpentent l’établissement, prennent des notes et mesurent les élèves, tout en employant un vocabulaire très technique et pseudo-scientifique. Ils annoncent qu’ils réalisent une étude très importante sur la qualité de vie future des élèves et qu’ils reviendront le lendemain apporter les résultats de leurs recherches.
Jour 2 matin / Première partie – 2 heures
Les deux experts sont invités par un professeur auprès de sa classe. Ils viennent apporter les résultats de leurs recherches. Ils séparent de manière arbitraire les élèves en deux groupes. Il y a un groupe de «plus petits» et un groupe de «plus grands». Ils valorisent un groupe tout en stigmatisant l’autre, créant ainsi une discrimination. Puis, ils affirment que de nouvelles règles seront prochainement mises en place dans le collège : les élèves, suivant leur taille, seront traités de manières différentes. S’engage alors un processus mêlant exercices, tests et réflexion.
Jour 2 après-midi / Deuxième partie – 2 heures
Après avoir mis dans la confidence le groupe discriminé (dès la fin de matinée), les experts annoncent aux élèves qu’ils se sont trompés. L’analyse des différents tests effectués auprès de la classe le matin le prouve. Il faut donc inverser les rôles. Réactions, discussion et annonce de l’arrêt de la supercherie. S’ensuit un débat étayé par des exemples concrets puisés dans l’histoire contemporaine. Nous leur annonçons alors que nous allons nous revoir prochainement.

2ème intervention : 10%
Jour 3 matin / travail d’interprétation théâtrale – 2 heures
Travail de lecture-interprétée avec quelques élèves volontaires de la classe. Ce texte est intégré à la représentation interactive de l’après-midi.
Jour 3 après-midi / Représentation collective – 2 heures
10% est un acte théâtral interactif mené par les deux mêmes comédiens. Il est la suite logique de la leçon de discrimination et aborde en profondeur le thème du harcèlement scolaire entre élèves. Cette intervention mêle une mise en situation et un jeu théâtral, permettant aux élèves d’être des spectateurs actifs. Cette réalisation est issue d’un travail mené durant une année au sein d’un collège dans le cadre d’une résidence d’artiste. Elle est constituée de scènes écrites, de vidéos, de sons, de photos, de témoignages… autant d’éléments permettant une réflexion et un dialogue sur le comment mieux-vivre ensemble par l’acceptation de l’autre.
Département
de la Seine-Maritime
Hôtel du Département
Quai Jean Moulin, CS 56101
76101 ROUEN CEDEX
Tel : 02 35 03 55 55