Vos services Vos élus Vos sorties
AccueilGuide du CRED 76
Ma sélection : 0
Rechercher

Rubrique
Porteur du projet
Préambule Mode d'emploi Citoyenneté Environnement Culture Découverte des métiers Immersion linguistique Lieux de diffusion – Festivals Et aussi... Autres dispositifs

La question de l'échelle - Histoire de voisinage

PORTEUR DU PROJET
Collectif Vecteur

INTERVENANT
Laura DUBOIS (directrice artistique)

NIVEAU(X) CONCERNÉ(S)
6è-5è

COÛT GLOBAL DU PARCOURS
850  € (hors frais de déplacement de l'intervenant (à partir de 20 km, 0,45 ct du km)
 
NOMBRE DE PARCOURS / AN
Autant que de demandes
 
ÉQUIPEMENTS NÉCESSAIRES
Une salle avec des tables (stockage des maquettes entre les séances). Un vidéoprojecteur et éventuellement un point d'eau si utilisation de peinture, colle etc.
 
DISPONIBILITÉ DE L’INTERVENANT 

Toute l'année sauf le lundi et le mardi
 
LIEU(X) DE SORTIE(S) 
Proximité  Rouen, une visite à la Maison d’Architecture de Normandie de l'exposition en cours.
Proximité Dieppe, rencontre avec le scénographe Ludovic Billy et visite de son atelier.
(première séance si possibilité)
  
COORDONNÉES DE L’OPÉRATEUR
COLLECTIF VECTEUR
Laura Dubois (directrice artistique)
1 Bis chemin de l'Eteuil
27240 Mesnils-sur-Iton (le siège social du Collectif Vecteur sera à Rouen pour l’été 2018)
Tél. 06 23 74 57 02
collectif.vecteur@gmail.com
https://www.facebook.com/CollectifVecteur
 

«Histoire de voisinage» c’est quoi ?
            C’est un œil  qui regarde par un trou de serrure, c’est une petite souris qui se faufile, c’est une voisine un peu trop bavarde, une oreille qui traîne...
            A l’image de la «Vie, mode d’emploi » et «Espèces d’espaces» de Georges Perec, il s’agit de faire une coupe sur un immeuble pour y découvrir l’intérieur et l’intimité de chaque logement. De la petite grand-mère à la famille nombreuse, l’immeuble ouvre ses secrets et ses milles histoires aux yeux de tous. Ce que l’on ne voit habituellement pas sera enfin dévoilé!
Objectifs
« Histoire de voisinage » pose la question de l'échelle, de l'appartement à l'immeuble. Les jeunes doivent « scénographier » des boîtes à appartement en imaginant une famille. Il faut alors se mettre à la place de cette famille et de ses besoins (décoration, pièce, objets, fenêtres etc…) Toutes ces questions font  appel à un imaginaire et à poser la question de l’échelle à l’intérieur de ses boîtes.

Déroulement
            La première séance de deux heures, permet de découvrir le travail de Georges Perec avec la présentation de deux ouvrages « La vie, mode d'emploi » et « Espèces d'espaces ». C’est aussi l'occasion de discuter autour du métier d'architecte et celui de scénographe afin d'en faire des comparaisons. La question de la maquette et de l'échelle est abordée en lien avec le métier. Cette séance sert également à présenter le projet à venir, constituer les binômes, fournir les boîtes à appartement et commencer à réfléchir à la maquette. (Selon les expositions en cours, cette séance peut être remplacée par une visite au sein de la Maison d'Architecture de Normandie ou dans un atelier de scénographie.)
 
            Les huit séances de pratique permettent aux jeunes de concevoir leur appartement pour ensuite assembler l'immeuble. A partir de contrainte de base, il faut dans un premier temps créer des boîtes à appartement, de dimension identique pour imaginer la vie d’une famille, d’une colocation, d’une personne seule etc. Ces boîtes sont fournies au départ, prêtes à accueillir une histoire! Les jeunes doivent imaginer la scénographie de ces appartements. Dans quelle pièce se trouve-t-on? Comment est le mobilier? Quelle est la couleur des murs? Voit-on plusieurs pièces? Y a-t-il des fenêtres? Toutes ces questions font appel à un imaginaire et à poser la question de l’échelle à l’intérieur de ses boîtes. Cette première phase se déroule par binôme pour alimenter au mieux la créativité des élèves.
            Dans un second temps, il faut assembler toutes ses boîtes à appartement pour constituer l’immeuble dans son ensemble. Cet assemblage va alors créer des histoires! « Pierre, l’adolescent de l’appartement 38, écoute la musique bien trop forte pour Jeanine la grand-mère du dessous, etc… » Ces histoires sont à imaginer par toute la classe.
           
            La dernière séance de deux heures
mettra en exposition l’immeuble dans un endroit de l’école, le temps d’un événement devant les parents et enseignants (à organiser avec les enseignants). L’histoire de l’immeuble est alors contée par les collégiens, comme un narrateur le ferait dans un livre.

INTERVENTIONS  (durée totale 12 heures)
Temps de découverte : 2 heures
Temps de pratique: 8 heures
Temps de synthèse : 2 heures