Vos services Vos élus Vos sorties
AccueilGuide du CRED 76
Ma sélection : 0
Rechercher

Rubrique
Porteur du projet
Préambule Mode d'emploi Citoyenneté Environnement Culture Découverte des métiers Immersion linguistique Lieux de diffusion – Festivals Et aussi... Autres dispositifs

Les monstres - Les métamorphoses

PORTEUR DU PROJET
Le Relais (Centre de Recherche Théâtrale)

INTERVENANT(S)
Vincent LACOSTE, chorégraphe
Christophe SECHET, compositeur électroacoustique

NIVEAU(X) CONCERNÉ(S)
Tous niveaux

NOMBRE D’ÉLÈVES CONCERNÉS
Plusieurs classes d’un même collège

COÛT GLOBAL DU PARCOURS
1 600 € pour une classe

NOMBRE DE PARCOURS / AN
2

ÉQUIPEMENTS NÉCESSAIRES
une salle de taille minimale : 6m (large) / 10m (profondeur)

LIEU(X) DE SORTIE(S)
envisageable au Relais, Centre de Recherche Théâtrale, selon la programmation et le calendrier.

COORDONNÉES DE L’OPÉRATEUR
Le Relais/Groupe Expir
1355 route de la voie romaine
76590 Le Catelier
Vincent LACOSTE, Directeur Artistique
www.le-relais-theatre.fr
www.groupexpir.fr

Amener les élèves à inventer dix à douze performances en composition instantanée d’environ 5 minutes chacune mettant en jeu corps et voix pour créer des formes hybrides, à la fois humaines et sculpturales, qui fassent surgir des incarnations fugitives de monstres et de métamorphoses. Nous nous interrogerons sur ce qui fait qu’on passe de la perception « normale » d’un acteur / manipulateur à une sensation que ce qu’il fait apparaître de lui-même est « monstrueux ». Ce passage de la normalité au monstrueux (ou plus exactement au potentiellement monstrueux) impliquera inévitablement un processus qui s’apparente à une métamorphose.

Objectifs du parcours
L’objectif pédagogique est de décloisonner le regard que les élèves portent sur des matières souvent considérées séparément : engagement physique (danse, education sportive), arts plastiques (manipulation de matières et d’objets, art contemporain), littérature (Les Métamorphoses d’Ovide / la mythologie), tout en proposant une mise en jeu personnelle de chaque élève. Il s’agit aussi de trouver pour chacun une manière d’incarner une thématique, en croisant ces diverses disciplines, et en découvrant l’art performatif.

Déroulement
Pendant quatre demi-journées d’ateliers (durée de 3h), les élèves inventent les performances, sur la base d’une part de matières et d’objets, et d’autre part en s’habituant à la création sonore en direct à l’aide de quatre micros voix. Chaque performance réunit les acteurs/manipulateurs sur scène (éventuellement en solo, duo ou collectifs plus importants) et les acteurs/musiciens au micro (au nombre de 3 ou 4).
Pour guider les élèves dans cette recherche, nous apportons des matières dans lesquelles les élèves pourront s’envelopper (feutre, bâche, papier, voile, textile…), sortes de peaux qui permettront la construction in vivo d’une image de soi « décollée » du quotidien. Les élèves qui sont amenés à travailler leur voix au micro, se familiarisent avec des effets électroacoustiques qui transforment la voix en l’étirant, la ralentissant, changeant ses fréquences. La simultanéité d’une manipulation de structures mouvantes et de sons vocaux transformés permet une plasticité de l’objet performatif favorable à l’apparition soudaine de monstres.

Une cinquième demi-journée (3h) permet de réaliser une répétition générale des performances et des les agencer en séries.

Restitution
La restitution a lieu sous la forme de séries de performances qui sont présentées aux autres classes du collège, lors d’une 6è journée d’intervention. Chaque série de performances (groupées par 3) dure envrion 15 minutes et donne lieu à un échange avec une classe invitée pendant environ 30 minutes. Ces présentations sont reproduites autant de fois que nécessaire pour permettre à chaque série de performances d’être jouée une à plusieurs fois, et pour permettre à l’ensemble des classes du collège d’assister à une représentation.

INTERVENTIONS (durée totale 18 heures par classe)
Temps de pratique : 15 heures
Temps de synthèse : 3 heures