Vos services Vos élus Vos sorties
AccueilGuide du CRED 76
Ma sélection : 0
Rechercher

Rubrique
Porteur du projet
Préambule Mode d'emploi Citoyenneté Environnement Culture Découverte des métiers Immersion linguistique Lieux de diffusion – Festivals Et aussi... Autres dispositifs

Enfants dans la résistance

PORTEUR DU PROJET
Alias Victor (Compagnie)

INTERVENANTS
Alain FLEURY, Laurent MATHIEU,
Karine PRETERRE, Thomas ROLLIN

NIVEAU(X) CONCERNÉ(S)
3e

NOMBRE D’ÉLÈVES CONCERNÉS
4 à 6 classes selon la salle (la présente proposition comprend 2 représentations accueillant chacune 2 à 3 classes.
Consulter la compagnie pour 1 représentation supplémentaire)

COÛT GLOBAL DU PARCOURS
1 700 € (hors frais de déplacement de l'intervenant)

NOMBRE DE PARCOURS /AN
Autant que de demandes

DISPONIBILITÉ DES INTERVENANTS
A voir avec les intervenants

ÉQUIPEMENTS NÉCESSAIRES
une salle permettant de mettre en place un dispositif scénique bi-frontal, de faire le noir ou la pénombre et d'accueillir 60 spectateurs ou plus - dans l'établissement ou dans un lieu proche, de type salle des fêtes

COORDONNÉES DE L’OPÉRATEUR
Compagnie ALIAS VICTOR
Alain FLEURY
8 Rue des Frères Nicolle
76000 Rouen
Tél. 06 08 54 87 09
aliasvictor@orange.fr
www.aliasvictor.fr

Le parcours "Enfants dans la Résistance", relie désir de parler de cette période si singulière et si importante que constitue la Résistance, et souhait de pouvoir le faire à l’adresse d’adolescents d’aujourd’hui. Il se fonde sur des faits réels et plus particulièrement sur les témoignages de quelques personnes qui furent amenées très jeunes (entre 9 et 18 ans) à s’engager dans la Résistance.
L'objectif est de sensibiliser les élèves à plusieurs notions fondamentales, que cette période historique met en évidence : engagement, liberté, inscription de l’individu dans une histoire collective, recherche d’un sens à l’existence – tous thèmes liés à l’exercice plein d’une citoyenneté.

Les moyens proposés :
- réaliser une "petite forme", autrement dit un spectacle suffisamment autonome et léger techniquement pour être présenté dans le collège (ou dans un lieu proche mis à disposition),
- privilégier la relation de faits vécus en leur temps, par des jeunes gens de l’âge des spectateurs, afin de faciliter une identification aux personnages et à l’histoire,
- adopter, dans le cadre d’un dispositif scénique particulier (de type bi-frontal), une approche formelle suffisamment dynamique, ludique et interactive pour mettre en place une écoute et une relation entre acteurs et public qui soit de grande qualité (texte élaboré pour la circonstance, recours à différents artifices scéniques, intégration de la participation d’élèves au spectacle…),
- accompagner la représentation d’un temps de rencontre, en amont, avec chaque classe, et d’un temps d’échange et de synthèse à l’issue de la représentation.

Compte tenu de la qualité de la relation induite par le parcours, tel qu'il est décrit (afin de ne pas alourdir le coût de l’intervention), nous le proposons dans cette version simple comprenant temps de sensibilisation, temps de représentation et temps d’échange après représentation. Si souhaité, un temps supplémentaire peut être mis en place, en aval de cette représentation.
Deux axes, au choix, peuvent être privilégiés :
1) l’un lié au contenu : une exploration du rapport à l’engagement et à la citoyenneté,
2) l’autre plus à la forme : une exploration des codes de jeu théâtraux et du processus d’adaptation d’un texte à la scène (du récit au jeu).

Ce spectacle a été joué une cinquantaine de fois ces trois dernières saisons. Il a été présenté, pour l'essentiel, devant des collégiens. Plusieurs établissements nous ont demandé de revenir deux, voire trois fois. Nous avons pu, à chaque représentation, vérifier la qualité de la relation qui s'établit avec les adolescents. La remarque de l'un d'eux nous a particulièrement touchés : "Parfois, on se sent avec vous, comme si on faisait partie de l'action, parfois, on peut prendre du recul et on devient spectateurs". C’est entre autre ce voyage incessant entre "dehors et dedans", entre action et conscience de l’action, qui est recherché. C’est celui que nous faisons en tant qu’acteurs, particulièrement dans ce spectacle, passant sans cesse de la narration à l’action, du plaisir du jeu à la mise en évidence des enjeux ; c’est celui que tout individu, dans son rapport à lui-même et à la société, est amené à accomplir.

INTERVENTIONS (durée totale 2 heures 30 pour une classe)
Temps de découverte et sensibilisation : 1 heure
Temps de représentation : 1 heure
Temps d’échange et de synthèse (à l’issue de la représentation) : 30 minutes

En option Un temps de pratique, peut-être mis en place pour prolonger ce parcours (consulter la compagnie).
Ce parcours consacré aux Enfants dans la Résistance peut également être articulé avec le parcours "Du texte lu au texte dit et joué" (rubrique Culture-Théâtre)