Vos services Vos élus Vos sorties
AccueilLes clos-masures: un patrimoine exceptionnel, vers une reconnaissance de l'UNESCO

Les composantes bâties du clos-masure

Outre la maison d’habitation, un clos-masure est composé de bâtiments, dont chacun à une fonction, bien précise dispersés dans la cour intérieure afin d’éviter la propagation des incendies mais également des maladies. Les bâtiments agricoles sont le plus souvent adossés de manière parallèle au talus. Le nombre de bâtiments est proportionnel à la taille et la richesse de l’exploitation cela peut aller de deux à une dizaine.

La maison d’habitation

Selon la richesse du clos-masure, la maison d’habitation peut prendre deux aspects, la maison de maître ou la maison de fermier. Souvent orientée au sud, la maison se trouve généralement face à l’entrée principale. Les matériaux utilisés pour sa construction sont nobles et pérennes. Selon les époques la maison d’habitation n’est pas située au même endroit au sein de la cour. Avant le XIXème siècle celle-ci était située sur un des quatres cotés du clos-masure. A partir des années 1800, la maison d’habitation s’est semble-t-il recentrée dans la cour.

Maison de maître Maison de fermier

CM : LAMMERVILLE

CM : OUAINVILLE

Les bâtiments principaux

L’étable

Avant l’élevage massif de bovins, le Pays de Caux était un territoire de culture ovine avec des bergeries présentes en nombre au sein des clos-masures. Celles-ci ont été progressivement remplacées par des étables servant à abriter les animaux au rez de chaussées, le grenier étant destiné au stockage des fourrages.

CM : SAINT EUSTACHE LA FORET

 

CM : HARCANVILLELa grange

La grange des clos-masures est a priori le bâtiment le plus ancien. Souvent construite en pan de bois et torchis, elle est composée de deux parties. La battière au centre du bâtiment qui correspond à l’aire de battage et les culas de chaque coté qui sont des aires de stockage des gerbes et de la paille.

 

 

 

La charreterie

La charreterie était le bâtiment d’entrepôt et d’entretien des engins agricoles (charrette, herse…) qui étaient à l’abri des intempéries. L’étage de la charreterie servait au stockage d’outils agricoles et de logement pour le charretier.

 

 

 

 

Le colombier  

La présence d’un colombier ou pigeonnier dans un clos-masure reflète de la richesse ancienne de la propriété. Privilège seigneurial puis de la noblesse, le colombier est un ouvrage emblématique du Pays de Caux avec des formes et des décorations variées.

 

 

 

Les autres bâtiments

Le manège

Situés généralement à l’arrière de la grange, les manèges sont apparus au XIXème siècle avec la mécanisation du battage. De forme principalement arrondie, les manèges sont de plus en plus rares dans les clos-masures.

CM : EPREVILLE

 

 

Le four à pain

A l’instar des colombiers, les fours à pain n’étaient présents que dans les exploitations les plus riches. Le pain était alors fabriqué et cuit sur place favorisant l’auto-alimentation.

 

CM : HAUTOT LE VATOIS

 
 
 
 
Le poulailler Le four à lin La citerne

CM : BEUZEVILLE LA GUERARD

CM : GONNEVILLE LA MALET

CM :  ETOUTTEVILLE