Actualités Pour vous +servir Covid-19 : Point de situation
Covid-19 : Point de situation

Covid-19 : Point de situation

Culture mix

Publié : Il y a 22 jours
©Pixabay

Chaque semaine, l’équipe de la Médiathèque départementale de la Seine-Maritime (MdSM) vous fait partager ses derniers coups de cœur ! Au programme aujourd’hui : un roman d’anticipation, un conte jeunesse coloré et un album aux rythmes endiablés !

 

Station Eleven, Emily St. John Mandel /Rivages/ (2016)

Un roman présenté par Sophie

 

Le récit débute dans un théâtre  de Toronto où Arthur Leander, célèbre comédien, s’effondre sur scène en interprétant « Le Roi Lear ». Il est peut-être le patient zéro d’une pandémie d’une virulence extrême provoquée par un virus : la grippe de Géorgie. Une petite fille, Kristen, joue dans la pièce et assiste à sa mort. Elle survivra.

Puis le lecteur est ramené en l’an 20 de cette histoire. Kristen fait partie de La Symphonie Itinérante, une troupe d’acteurs et de musiciens qui parcourent à pied la région des Grands Lacs en jouant du Shakespeare et du Beethoven pour ne pas oublier les œuvres de l’ancien monde. Arthur est le personnage central de l’intrigue. Sa première femme, Miranda, a créé une bande dessinée qui constitue un véritable fil d’Ariane entre l’ancien et le nouveau monde, reliant ainsi tous les protagonistes entre eux. 

Emily  St. John Mandel fait voyager le lecteur entre les deux mondes par une construction très habile telle les pièces d’un puzzle que l’on assemble et comprend au fur et à mesure. Excellent roman d’anticipation aux personnages attachants, Station Eleven fait voir une lueur d’espoir au milieu de tant de noirceur. Il accorde une place essentielle à l’art et à la culture dans un monde où tout s’est effondré, parce que « survivre ne suffit pas », selon la devise de la Symphonie Itinérante.

Pour ce roman, Emily St. John Mandel a reçu le Prix Arthur-C.-Clarke 2015, prix littéraire récompensant le meilleur roman de science-fiction du Royaume-Uni.

 

Alli Nalli et la Lune, Vilborg Dagbjardottir /Albin Michel Jeunesse/ (2020)

Un conte jeunesse présenté par Marie-Odile

 

« Savez-vous pourquoi la Lune est si grosse et si ronde ? C’est toute une histoire. Je vais vous la raconter. »

Ainsi commence ce conte qui s’adresse aux plus petits, dès 2 ans. Dans un grand format généreux, sur un papier épais, la poète et féministe islandaise Vilborg Dagbjartsdottir offre cette explication imaginaire et enfantine du cycle de la lune. La peintre Sigridur Björnsdottir illustre cette histoire dans un style minimaliste et presque abstrait qui évoque Bruno Munari. Rédigé en 1959, ce trésor islandais est édité en France pour la première fois.

Albin Michel Jeunesse offre ici un joli conte, à lire avant d’aller regarder la lune.

 

The Healing, BCUC /Socadisc Europ’Distribution/ (2019)

Un album présenté par Véronique

 

Dès les premières mesures, il est difficile de ne pas bouger : le rythme s’impose, de plus en plus frénétique et donne tout son sens à l’expression « entrer en transe ». Si rien ne l’en empêche, la musique emporte son auditoire, enrichie par des souffles, des cris, une chanteuse soul ou gospel, une basse hyper présente et des percussions qui ne fatiguent jamais !

BCUC signifie Bantu Continua Uhuru Consciousness, soit « l’homme en marche vers la liberté de conscience ». Autant dire que ce septuor a des choses à dire et il le dit de façon convaincante !