Actualités Pour vous +servir Plan hiver : faire face aux intempéries
RECHERCHER


Préambule Citoyenneté Lutte contre les discriminations Education à la citoyenneté Education aux médias Devoir de mémoire Coopération et solidarité internationale Environnement Développement durable Sciences de la vie et de la terre Biodiversité Culture Architecture Arts du cirque - Magie Arts plastiques - Arts visuels Culture scientifique Danse Littérature Musique Patrimoine Théâtre Découverte des métiers Découverte des métiers Immersion linguistique Immersion linguistique Lieux de diffusion - Festivals Lieux de diffusion - Festivals Autres dispositifs Autres dispositifs Et aussi LISTING DES PARCOURS Mode d'emploi AJOUTER UN PARCOURS

Guide du CRED76

La Nuit sans fin

Théâtre

6e
La Vie Grande (Compagnie)
NOUVEAU
715.00
2 h
© La Vie Grande (Compagnie)

Description

Temps de présentation (2h):

La Nuit sans fin est un conte dystopique sur l'effondrement écologique


Une croûte solidifiée autour du globe empêche désormais la pluie de couler sur la terre, devenue une étuve invivable. Le sol, brûlant, est recouvert de sable, et le soleil ne se couche plus jamais. Il fait extrêmement chaud, une chaleur étouffante, inimaginable, une chaleur comme on en connaît qu’en 2060. Ce monde est réparti entre deux clans : les habitants du Sud assoiffés, et les Grands du Nord propriétaires des ultimes réserves d’eau. Un frère et une soeur du Sud, Lamis et Chen, se lancent dans une quête vers le Nord afin d’échapper à la fournaise et de demander l’asile en terre humide, dirigée par le Baron de l’eau. Ils rencontrent sur leur chemin différents personnages, tour à tour métaphores des collapsologues, des investisseurs de l’eau, des activistes écologistes…

La Nuit sans fin est la peinture fantasmée d’une ère détruite par l’effondrement écologique, d’un univers post apocalyptique dé-séché par le réchauffement climatique, dans lequel l’eau a quasiment disparu. De nombreux passages du texte évoquent cependant de façon poétique les alternatives possibles: la permaculture, le retour à l'agriculture traditionnelle, le champignon comme symbole de résilience...

Face au système de privatisation massive et de marchandisation généralisée, Lamis et Chen deviennent des figures emblématiques des migrations futures et des victimes de l’accroissement des inégalités face aux ressources naturelles et vitales.

Chaque représentation est accompagnée d'un débat avec les élèves autour du spectacle, des questions d'écologie, de développement durable et de résilience.

Temps de pratique (2h) - en option:
La compagnie propose également des ateliers d'écriture autour des thématiques abordées dans le spectacle:
Les élèves sont d’abord amenés à écrire à partir de leurs expériences personnelles et leurs ressentis : « Aujourd’hui, notre monde il est… » « Dans mon monde idéal, il y a... », « quand je serai grand, notre monde il ressemblera à ça... ». Les textes peuvent aussi bien être réalistes que totalement imaginaires. Ils travaillent ensuite par groupes de 3 ou quatre et écrivent à plusieurs mains des textes inspirés de la pièce La Nuit sans fin, à partir des personnages et des situations proposés dans le spectacle.
Chaque groupe imagine alors sa propre version de la pièce, l’objectif étant notamment de travailler sur la question de la résilience, et de créer à plusieurs une « pièce dont vous êtes le héros », proposant plusieurs fins possibles à l’histoire initiale.

Coût global du parcours
715 € (hors frais de déplacement)
798 € avec atelier de pratique supplémentaire (hors frais de déplacement)
 

Nombre d'élèves : 30
Lieu(x) de sortie(s) : Collèges Equipement(s) nécessaire(s) : une rallonge multirprise, 3 chaises, 1 table

Photos

Contact

Lillah VIAL / 06 84 43 23 72
cielaviegrande@gmail.com - Facebook

Adresse :
16 rue Louis Philippe
76600  Le Havre

Mise à jour : Il y a 4 mois Modifier la fiche