Vos services Vos élus Vos sorties
AccueilCulture et patrimoineSites et musées départementauxAbbaye de Jumièges

Abbaye de Jumièges

Publié : Il y a 6 mois

Sur la route des abbayes, au coeur du Parc Naturel des Boucles de la Seine- Normande, la boucle de Jumièges est réputée pour ses ruines majestueuses et ses marchés aux fruits, la tiédeur de son climat et de son mode de vie, resté pour l'essentiel rural. Promenade sur l'un des sites les plus visités du département.

Des hauteurs de Barneville-sur-Seine, le regard embrasse tout le méandre, “la presqu'île” comme on l'appelle ici, espace protégé, entouré de son fleuve comme une forteresse de ses douves. À l'ouest, c'est Jumièges et les hautes tours de son abbaye. À l'est, Le Mesnil-sous- Jumièges, son manoir d'Agnès Sorel, sa dernière partie de pelote. À chacun son histoire, ses coutumes et même son passage d'eau sur la Seine. Entre les deux, une sorte de no man's land partagé entre un golf, une ancienne ballastière transformée en étang de pêche et la base de plein air et de loisirs, gérée par l'UCPA. La géographie du site est vite appréhendée jusqu'aux portes de Yainville repoussée déjà hors des frontières.

Nature généreuse L'isolement a favorisé le développement d'un sentiment d'appartenance. « Longtemps la Seine a été considérée comme une barrière !», remarque Gisèle Vestu, Jumiégeoise de naissance. Qu'irait-on même chercher ailleurs ? Ici, c'est la campagne à deux pas de la ville ; un paysage ciselé de forêts, de pâtures et de marais. Et à l'abri des falaises, un climat doux qui nourrit la croissance des arbres fruitiers. L'or de la boucle de Jumièges, ce sont ses bigarreaux, ses parcelles qui embaument la mare des bois, ses prunes, ses noix et ses pommes, ses poires juteuses.

Une nature généreuse qui rapporte plus que l'élevage et promet de l'activité presque toute l'année. Au hameau des Sablons, on cultive le fruit depuis toujours, mais plus encore dans le Conihout où se pratique la traditionnelle vente “à la barrière”. Encore un monde à part, formé d'anciennes fermes, transmises de génération en génération.

Les plus belles ruines de France La route des fruits, les nombreux circuits de randonnées font désormais concurrence à la magnifique abbaye qui fait pourtant depuis toujours la célébrité de Jumièges. « Toute la beauté de la nature qui se mêle aux ruines et du passé qui l'entrelace au présent », cette phrase de Maurice Leblanc a été gravée dans le mur de sa maison qui fait face à l'édifice.

Belle évocation de ce monument phare, autrefois toute puissante abbaye avant d'être transformée en carrière de pierres pour finalement être élevée au rang de “plus belle ruine de France” par les romantiques du XIXe. Mais les Jumiégeois, curieusement, ont toujours entretenu un rapport conflictuel avec leur abbaye qu'ils préfèrent laisser aux horsains. Les visiteurs inévitablement conquis, passent, déjeunent et repartent avec le bac. Effleurant à peine la tranquillité de ce pays qui revendique avant tout sa ruralité, comme une terre qui vous colle aux pieds.

Retrouvez toutes les informations sur www.abbayedejumieges.fr

 

A lire également