Vos services Vos élus Vos sorties
AccueilCulture et patrimoineValorisation du patrimoineParcours Impressionnistes22 tables impressionnistes

22 tables impressionnistes

Publié : Il y a 5 ans

22 tables pour vous guider sur les chemins de l\'impressionnisme

Le Département de Seine-Maritime et le Comité Départemental du Tourisme mettent en place 22 tables impressionnistes pour redécouvrir les oeuvres des artistes dans leur cadre original.Rares sont les époques qui auront connu une telle profusion de talents. Il y a un siècle et demi naissait en Normandie un courant artistique devenu prestigieux : l\'Impressionnisme. En Seine-Maritime en particulier, les peintres ont trouvé une source d\'inspiration inépuisable en bord de mer, en bord de Seine ou au coeur de l\'agitation des villes comme Rouen, Dieppe et le Havre. C\'est pourquoi le Département de Seine-Maritime et le Comité Départemental du tourisme mettent en place 22 tables pour redécouvrir les oeuvres des maîtres et célébrer cet élan créateur rarement égalé. À l\'endroit même où le peintre a posé son chevalet, face au motif, chacun peut alors mettre en perspective la toile et le sujet et faire de ce spectacle un moment unique enrichi des sensations du moment. Un plaisir sans cesse renouvelé.



Artistes en liberté.
L\'histoire de l\'art aura retenu une date : 1874. La présentation au public du tableau de Claude Monet, Impression, soleil levant déchaîne la critique officielle qui va donner à l\'oeuvre sa célébrité. Mais l\'Impressionnisme n\'est pas né par hasard ni en un jour. Dès les années 1820, les paysagistes anglais avaient ouvert la voie, Bonington, Cotman, et surtout Turner ont fait du paysage un sujet d\'étude à part entière. En France, Corot a introduit la lumière. Les Impressionnistes ont pris la relève. Monet, Pissarro, Renoir, Sisley, Berthe Morisot avec tous un même tempérament de chercheurs.

Berceau de l\'Impressionnisme.
La Normandie sera leur terre d\'élection. Les peintres sont venus y traquer ses lumières, ses ciels toujours mobiles et chahutés de nuages, ses eaux ruisselantes. Autour de l\'estuaire et de Boudin, à la ferme Saint-Siméon, la jeune garde des peintres se retrouve dans un joyeux brassage d\'idées qui sera le terreau du mouvement impressionniste.

Expositions.
Ils ont inventé le trait libre, affranchi les couleurs. Ils ont appris à décomposer le temps en d\'infinies nuances. De 1874 à 1886, huit expositions impressionnistes se succéderont ainsi, révélant toute la richesse de ce courant pictural. La suite était connue d\'avance : engagé dans une recherche avant tout personnelle, chacun finira par suivre sa propre voie : Sisley, le plus fidèle, Pissarro, tenté par l\'aventure pointilliste, Monet, habité par cette image qui imprime l\'oeil, se lancera à corps perdu dans l\'aventure des séries, puis des nymphéas, jusqu\'aux frontières de l\'abstraction.