Vos services Vos élus Vos sorties
AccueilLoisirs, TourismeDécouvrir la Seine-MaritimePortraitsDavid Butez, artisan du son

David Butez, artisan du son

Retour

David Butez, artisan du son

Bassiste, chanteur, mixeur, artiste et artisan du son, David Butez, 37 ans, s'est lancé dans une carrière musicale tous azimuts nourrissant sa vie de projets. Une affaire qui aurait commencé par une passion…Il a le geste rassurant, une façon souple d'avancer, d'habiller l'air d'ambiances sonores. Il raconte que la musique lui est venue tardivement, après quatre premières années de fac d'histoire. « À vingt ans, je n'avais encore jamais touché d'un instrument », s'étonne-t-il lui-même. C'est son frère José, de douze ans son aîné, guitariste chanteur reconnu qui l'initie : « il me donnait des disques, Prince, Aerosmith, la culture rock… », se souvient David Butez. « un jour, j'ai eu envie de m'y mettre ». Il part alors pour Nancy suivre, au Centre musical et créatif (CMCN), une formation pour devenir bassiste et décroche cette fois son diplôme haut-la main « avec mention !». Depuis, on dirait bien que la musique a inondé sa vie. Peut-être faut-il rattraper le temps perdu. Entré dans le métier un samedi soir au Casino de Saint-Valery-en-Caux, il veille désormais à en exploiter toutes les veines, comme s'il suffisait de se pencher pour ramasser les bonnes idées.

Travail à l'oreille

« Très vite, je me suis intéressé au jazz », poursuit-il « pour la beauté des mélodies, la qualité des harmonies ». Avec le saxophoniste Luc Gosselin, il crée un duo “Groovin' Jazz”, une “mixture” destressante en noir et blanc qu'il propose en fond musical aux comités d'entreprise, organisateurs de réceptions, responsables d'hôtels… Puis il s'équipe en home studio et se lance dans ses propres créations : « Faire le side-men ne me suffisait pas ». De la musique d'accompagnement, David Butez est passé insensiblement à la musique de composition. Habitué à changer de casquette, toujours en avance d'un projet, il travaille à l'oreille, tantôt sous le nom de Dilab, fabriquant de design sonore sur-mesure, habilleur de sites web, artisan en logos sons et téléphonie. Ou sous celui d'Eugène Steed, pseudo choisi pour un parcours d'artiste plus classique en clin d'œil à la série “Chapeau melon et bottes de cuir” ; le flègme anglais, tempéré par un petit côté vieille France : « Eugène ça sonnait bien ! ».

Il vient de sortir une démo qu'il a appelé Remember Tomorrow , un titre qui résume finalement bien sa musique « Pour faire des choses nouvelles, il faut garder les bases d'hier. » pense-t-il. Des sonorités très cool jazz, lounge années 50-60, piano acoustique, bugle et trompette : voilà pour ce qu'il garde d'hier. Et pour la patte du DJ batterie et mix electro. « Je ne cherche pas un style, plutôt de l'émotion », prévient David Butez. Lui qui adore écouter la musique au casque « se noyer dans le son » comme il dit, séduit les autres par sa rythmique fluide et coulante. De son ordinateur aux salles de cocktail ou de concert, tout l'art serait donc dans le bon tempo : pas plus de 80 pulsations/minute et surtout : « relax ! »





Pour en savoir plus :
www.groovin-jazz.com et www.dilab.fr réalisés avec Jean-Philippe Daraud,
créateur de Laboweb (www.laboweb.fr).
Également, myspace.com/groovinjazz et myspace.com/eugenesteed